Bienvenue sur mon blog

Posté par tchiotbiloute59 le 5 octobre 2011

Capturer l’instant présent, l’instant éphémère au gré des balades en Nord-Pas de Calais, en Avesnois, dans les Cévennes, la Provence ou d’autres contrées et également dans mon jardin … Vous pouvez retrouver toutes les catégories à gauche de la page… Bon voyage ! ;)

Image hébergée par servimg.com Facebook : 

Image hébergée par servimg.com Twitter : https://twitter.com/MelvinD_Photos
Image hébergée par servimg.com YouTube : https://www.youtube.com/user/melvin59550
Image hébergée par servimg.com Instagram : https://www.instagram.com/melvin_d_photographie/ 
Image hébergée par servimg.com Pinterest : https://fr.pinterest.com/mel59_9/

<— Et pour continuer ou affiner votre visite sur mon blog, vous pouvez choisir une catégorie ici à gauche ;)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans 5. AUTRES | 72 Commentaires »

Centenaire Armistice 1918

Posté par tchiotbiloute59 le 11 novembre 2018

100 ans, 100 monuments aux morts…

A l’occasion du centenaire de l’Armistice 1918, la page sur les monuments aux morts de l’Avesnois a été mise à jour avec l’ajout d’une trentaine de monuments.

http://tchiotbiloute59.unblog.fr/monuments-aux-morts-de-lavesnois/

Image hébergée par servimg.com

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Une pétition pour sauver la Maison Falleur de Trélon

Posté par tchiotbiloute59 le 8 novembre 2018

Dans la jolie petite ville de Trélon, dans le Nord, qui compte pas moins de 3 châteaux et un patrimoine naturel remarquable, se cache une maison de maître de style art déco, de l’architecte Danis, construite pour l’industriel Alphonse Falleur, dont sa manufacture était spécialisée dans le fil pour bonneterie. Patrimoine hérité de l’épopée industrielle de la région de Fourmies, elle fût donnée à la mairie par son dernier propriétaire il y a 20 ans. Le sort s’acharna et la Maison Falleur tomba lentement en ruine, si bien que la mairie souhaite aujourd’hui la détruire…

Mais depuis peu, l’espoir renaît pour sauver cette maison : Mr Valentini a proposé de la racheter et de financer sa restauration. Sauf que la mairie s’obstine à la détruire. Une pétition a été mise en ligne pour sauver la Maison Falleur de la destruction et de permettre à Mr Valentini de l’acquérir pour procéder à sa rénovation. Vous pouvez signer la pétition ici : https://www.petitions24.net/sauvons_la_maison_falleur

Pour suivre son actualité sur Facebook : Sauvegarde maison Falleur Trélon

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« Elle est composée d’une ossature en béton armé recouverte d’un parement en brique et d’un enduit béton décoratif dans les parties hautes. Sa façade, volontairement dissymétrique, comprend à son extrémité un avant-corps de plan convexe. En son centre, se trouve un porche hors-oeuvre surmonté d’une terrasse. Le fronton pignon incurvé de la grande lucarne, qui éclaire l’étage en surcroît, a été transformé. Au rez-de-chaussée, se trouvent les pièces de réception et la cuisine, à l’étage les chambres. A gauche en entrant, un portique à colonnes donne accès à une salle à l’italienne avec galeries courant sur trois des quatre côtés. La galerie du premier étage est agrémentée du même papier peint avec des motifs à la Hubert Robert que dans la chambre à coucher du « Bungalow », maison construite par Danis pour lui-même à Hautmont. L’architecte a dessiné les ferronneries, en particulier celles de la grille extérieure et de la rampe de l’escalier. La maison n’a pas été entretenue : en particulier, le parement de brique se détache de la façade. » Source : Base Mérimée

Publié dans - - - Trélon, - - AVESNOIS, - NORD-PAS DE CALAIS, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaire »

10 lieux – L’automne dans les Cévennes

Posté par tchiotbiloute59 le 6 novembre 2018

L’automne dans les Cévennes, c’est la période des châtaignes, c’est l’eau qui revient dans les rivières et qui reforme les superbes cascades, ce sont les champignons qui poussent dans les nombreuses forêts colorées, ce sont des mas en schiste perdus dans des paysages grandioses où les cheminées fument,… Je vous emmène visiter 10 endroits à voir absolument pendant l’automne dans les Cévennes. Il y en a forcément plus, juste une petite sélection personnelle, n’hésitez pas à partager vos endroits préférés ;)

Les Gorges de la Vis

La Vis, rivière sauvage labellisée entourée de canyons grandioses et passant sur de splendides cascades bien connues des baigneurs l’été.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Cirque de Navacelles

En amont, toujours dans les Gorges de la Vis, labellisé Grand Site de France, cirque naturel formé par un ancien méandre de la rivière et entouré d’impressionnantes falaises. Au contre bas, le petit village de Navacelles se mérite, avec sa cascade, ses petits hameaux et son pont muletier de 1595.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Vallée de la Buèges

De sa source aux eaux turquoises située au pied du Cirque de la Séranne à sa confluence avec l’Hérault, la Buèges serpente dans une large vallée dominée par la Séranne, avant de se faufiler dans des Gorges. Les villages de Saint-Jean-de-Buèges et Pégairolles-de-Buèges méritent le détour.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Bambouseraie de Prafrance

La Bambouseraie de Prafrance, près d’Anduze, est la plus grande bambouseraie d’Europe, créée en 1856 par Eugène Mazel, un cévenol passionné de botanique. Elle est classée Jardin remarquable depuis 2005 et inscrite monument historique depuis 2008. A l’automne, le Vallon du Dragon et ses érables du Japon se parent de couleurs flamboyantes.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Lac des Pises – Mont Aigoual

Le Lac des Pises est situé dans le Massif du Mont Aigoual / Montagne du Lingas. D’origine artificiel, le lac est un des plus beaux sites du Massif de l’Aigoual, au coeur du Parc National des Cévennes. On y accède par une petite route privée à partir du Col du Minier. Un parking se situe à 500 m du lac.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Vallée de l’Hérault

L’Hérault prend sa source sur le Mont Aigoual, débutant par une impressionnante cascade. La Vallée de l’Hérault est sans nul doute la plus belle route pour monter à l’Aigoual.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Haute Vallée du Tarn – Mont Lozère

Le Tarn prend sa source sur le Mont Lozère et creuse sa vallée du Pont-de-Montvert à Florac. Passé Florac, le Tarn prend le chemin de ses célèbres Gorges passant à travers causses.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Cascade de Runes

La cascade de Runes, près Mont Lozère, est d’une hauteur de 58 m. La descente pour atteindre la cascade ainsi que les chemins de randonnée des environs vaut le coup avec de larges panoramas et des couleurs flamboyantes.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Vallée Borgne

Nous voici dans les Cévennes typiques, avec ses montagnes rondes et ses villages de schistes. Du massif de l’Aigoual à Saint-Jean-du-Gard, le Gardon de Saint Jean a entaillé le schiste de ses méandres. Les crêtes, comme la célèbre Corniche des Cévennes ou les Cols du Pas et de l’Asclier offrent des vues imprenables sur les Cévennes.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Gorges du Trévezel

Du Massif de l’Aigoual aux Gorges de la Dourbies, la petite rivière du Trévezel a creusé d’importantes gorges où une petite route serpente. Le clou du spectacle est le village perché de Cantobre, à la confluence du Trévezel et de la Dourbies.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

<— Et pour continuer ou affiner votre visite sur mon blog, vous pouvez choisir une catégorie ici à gauche ;)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Cévennes, - - Gard, - - Hérault, - - Lozère, - Automne, - SUD DE FRANCE | Pas de Commentaire »

Coucher de soleil – Cévennes

Posté par tchiotbiloute59 le 2 novembre 2018

Ce soir, au dessus des Cévennes : la Séranne (Roc Blanc, 942 m d’alt) et la falaise du Thaurac (Grotte des Demoiselles).

Image hébergée par servimg.com

Saint-Bauzille-de-Putois (Hérault – Occitanie)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Cévennes, - SUD DE FRANCE | Pas de Commentaire »

Deutscher Soldatenfriedhof – Frasnoy

Posté par tchiotbiloute59 le 28 octobre 2018

Sur le Plateau Quercitain, à quelques kilomètres de la ville fortifiée du Quesnoy, se cache le Deutscher Soldatenfriedhof, le cimetière militaire allemand de Frasnoy.

Image hébergée par servimg.com

Sur plus d’un hectare, il rassemble 4 447 corps de soldat allemands, dont 3 038 tombes et 1 449 anonymes en ossuaire, tombés lors de la première guerre mondiale.

Image hébergée par servimg.com

Le site fût aménagé dans les années 70 par un groupe de jeunes Sarrois. Un lieu où la beauté des arbres contraste avec l’atrocité de la guerre.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

<— Et pour continuer ou affiner votre visite sur mon blog, vous pouvez choisir une catégorie ici à gauche

Frasnoy (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Frasnoy, - - AVESNOIS, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Septmonts

Posté par tchiotbiloute59 le 27 octobre 2018

Les environs de Soissons réservent un des plus beaux villages des Hauts-de-France : Septmonts, un village tout en pierre de 560 âmes, 14ème Village Préféré des Français en 2014 dans la célèbre émission de France 2. Visite avec LES spécialistes de la Région : Les Plus Beaux Villages des Hauts de France

Septmonts tiendrait son nom de la « Ville Éternelle ». Le pape Jean VIII aurait constaté que le village, à l’instar de Rome, était entouré de sept collines, d’où le nom de Septmonts.

En 1835, c’est Victor Hugo qui était de passage dans le village. Il écrivit à sa femme :  »A deux lieux de Soissons… dans une charmante vallée… il y a un admirable châtelet du XIVe siècle… ancienne demeure des évêques de Soissons« .

Image hébergée par servimg.com

Dans ce village, vous pourrez découvrir l’impressionnant donjon du Château de Septmonts, le Palais des Évêques, un arboretum dans le parc du Château, l’église Saint André, de belles demeures en pierre, les maisons à pas de moineaux,… vous pourrez également flâner sur la place du village pour y boire un verre ou déguster les produits locaux au pied du château.

L’incontournable : le Château de Septmonts

Le château de Septmonts, classé monument historique, est l’ancienne résidence d’été des Évêques de Soissons. Son impressionnant donjon, datant du XIVe siècle, mesure 43 mètres de haut. Il est intact contrairement aux autres parties du domaine et des bâtiments qui ont davantage souffert comme l’ancienne chapelle et la tour carrée.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Palais des Évêques est de style Renaissance. En état de ruine, il a fait l’objet d’une admirable restauration et a retrouvé tout son prestige.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

On peut encore admirer les douves du château.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Une ancienne tour d’enceinte dans le parc…

Image hébergée par servimg.com

abrite des statues inscrites aux MH à titre d’objet.

Image hébergée par servimg.com

Direction le donjon

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Visible à l’entrée du donjon, une reproduction de l’Abbaye Saint Jean des Vignes de Soissons, inscrite aux MH à titre d’objet.

Image hébergée par servimg.com

Entrons dans le donjon, remarquez la clé de voûte et l’impressionnante cheminée. La visite du donjon est libre, vous pouvez laisser une pièce pour participer à la restauration du donjon.

Image hébergée par servimg.com

A l’assaut des 150 marches du donjon, c’est l’effort qu’il faudra faire pour admirer la superbe vue sur le village et la campagne environnante.

Image hébergée par servimg.com

Visite des différentes pièces des étages.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Arrivée sur la terrasse, au sommet du donjon, avec sa vue à 360°.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Redescendons sur le plancher des vaches

Image hébergée par servimg.com

La découverte du village

A deux pas du château, la place de la Mairie avec ses beaux tilleuls palissés et l’église Saint-André.

Image hébergée par servimg.com

L’église Saint-André de Septmonts, datant du XVe siècle, de style gothique flamboyant. Son clocher possède une flèche de pierre à crochets. Elle possède une magnifique poutre de gloire polychrome, sculptée de médaillons représentant les douze apôtres. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1933.

Image hébergée par servimg.com

Malheureusement la porte était fermée…

Image hébergée par servimg.com

L’ancienne pompe à incendie, sur la place.

Image hébergée par servimg.com

Les jolies demeures du village où il fait bon flâner.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

<— Et pour continuer ou affiner votre visite sur mon blog, vous pouvez choisir une catégorie ici à gauche

Septmonts (Aisne – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Aisne, - Châteaux - fortifications, - Picardie, - Religieux | Pas de Commentaire »

Noyant-et-Aconin

Posté par tchiotbiloute59 le 26 octobre 2018

Noyant-et-Aconin, près de Soissons, et son église Notre-Dame, du XIIIe siècle, classée aux MH. Depuis l’église, une belle vue de la campagne s’offre à nous.

Image hébergée par servimg.com

<— Et pour continuer ou affiner votre visite sur mon blog, vous pouvez choisir une catégorie ici à gauche

Noyant-et-Aconin (Aisne – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Aisne, - Picardie, - Religieux | Pas de Commentaire »

Cévennes

Posté par tchiotbiloute59 le 23 octobre 2018

Un petit chemin à travers vignes et garrigue qui donne envie d’être arpenté. Au loin, les Cévennes, avec son magnifique dégradé de bleu qui tranche avec le ciel rose, et le célèbre Mont Aigoual qui culmine à 1 567 mètres d’altitude.

Image hébergée par servimg.com

<— Et pour continuer ou affiner votre visite sur mon blog, vous pouvez choisir une catégorie ici à gauche

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Cévennes, - - Gard, - SUD DE FRANCE | Pas de Commentaire »

Eglise Saint Pierre Saint Paul – Maubeuge

Posté par tchiotbiloute59 le 22 octobre 2018

Malgré ce que l’on peut penser, Maubeuge compte un riche patrimoine historique, dont 7 sont inscrits et classés. C’est d’ailleurs la commune de l’Avesnois qui en compte le plus. Parmi ces monuments historiques se trouve l’église Saint Pierre Saint Paul, oeuvre des architectes André Lurçat et Henri Lafitte, consacrée en 1958. Il s’agit de la sixième église de Maubeuge depuis le VIIème siècle.

Image hébergée par servimg.com

Elle remplace l’église Saint Pierre, qui était située sur la Place d’Armes, et qui fût abîmée par les bombes incendiaires allemandes en 1940. Inscrite aux MH en 1943, elle sera totalement détruite par les bombardements de 1944.
« Cinq églises se sont succédé entre le 7e siècle et 1940. L’édifice précédant celui étudié ici avait été construit après 1815, dans un style néo-classique et était situé sur la place d’Armes, devenue avenue Mabuse. Cet édifice fut endommagé pendant la Première Guerre mondiale. Un projet de reconstruction en brique (non conservé) semble avoir été proposé par l’architecte Henri Lafitte, mais n’a pas été adopté. L’église, inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en juin 1943, a été bombardée en 1944. » Source : Base Mérimée.

Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

L’église actuelle, située sur le point le plus haut de la ville, est construite dans un style moderne, avec l’utilisation du béton. Son clocher-carillon de 43 m de haut, construit en béton armé et brique de verre, contient un carillon de 28 cloches qui résonne jusque dans les remparts de Vauban. L’église fut en rénovation pendant de nombreuses années et vient de rouvrir.

« En 1945, André Lurçat est nommé architecte et urbaniste en chef de la reconstruction de Maubeuge. La ville sera un exemple de formalisation des théories de l’urbanisme moderne : claire, verte, ensoleillée et aérée.En 1949, André Lurçat est désigné pour reconstruire l’église. Il conçoit un édifice entièrement en béton, couvert d’une terrasse, élevé entre 1955 et 1958. Les poteaux porteurs séparent les trois vaisseaux de la nef et forment un arc de cercle entre le choeur et le déambulatoire. Deux chapelles latérales occupent les bras du transept. Les mosaïques sont l’oeuvre de Jean et Catherine Lurçat, le mobilier des autels est sculpté par Félix Roulin et les vitraux sont dus à Bernard Pelletier. André Lurçat réalise trois créations avec le financement pour les dommages de guerre : avenue Mabuse, le mail de Sambre et l’église Saint-Pierre-Saint-Paul qui se situe dans la partie nord, la plus haute de la ville. » Source : Base Mérimée.

Image hébergée par servimg.com

L’entrée de l’église. Admirez la mosaïque réalisée en émaux de Murano par Schmidt-Chevallier, d’après les cartons du tapissier Jean Lurçat, frère de l’architecte. Une merveille !

Image hébergée par servimg.com

L’intérieur est à l’image de l’architecture moderne : claire, sobre et épurée.

Image hébergée par servimg.com

Dans le choeur, l’orgue de style néoclassique du facteur d’orgues roubaisien Bernard Cogez, datant de 1993.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statues et le chemin de croix réalisé par Livio Korn, peintre, en 1994.

Image hébergée par servimg.com

Une des deux chapelles latérales.

Image hébergée par servimg.com

Les vitraux, en dalles de verre, sont de Bernard Pelletier.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

<— Et pour continuer ou affiner votre visite sur mon blog, vous pouvez choisir une catégorie ici à gauche

Maubeuge (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Maubeuge, - - AVESNOIS, - NORD-PAS DE CALAIS, - Religieux, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaire »

Bancigny – Aisne

Posté par tchiotbiloute59 le 20 octobre 2018

Visite du petit village de Bancigny, dans l’Aisne, en plein coeur de la Thiérache, construit sur les hauteurs d’un vallon bien vert. C’est le plus petit village de Thiérache, avec 26 habitants.

Son église fortifiée, avec ses tours dissymétriques, fait écho à l’impressionnante église fortifiée de Plomion que l’on aperçoit à l’horizon et que je vous ferai découvrir prochainement ici et que j’ai commencé à publier sur ma nouvelle page Facebook : Paysages de Thiérache

Bancigny est également situé à proximité à quelques kilomètres de l’église de Jeantes, ce qui permet de programmer une sympathique visite de 3 églises fortifiées sur seulement 3 kms !

Au centre de la place du village, entourée de verdure, l’église Saint-Nicolas est une église fortifiée du XVIe siècle et elle est inscrite aux monuments historiques depuis 1932.

« Eglise de dimensions modestes, construites moitié en pierre blanche et moitié en brique. Le portail est encadré de deux tours rondes, courtes et massives, dont les soubassements sont en pierre. L’église possède des fonts baptismaux en pierre du 12e siècle et un groupe sculpté formant calvaire en bois polychrome du 16e siècle. Une campagne de restauration a eu lieu en 1992. Des vitraux, oeuvre de Jéroen Dykhuizen, ont été posés en 1992. » Source : Base Mérimée

Image hébergée par servimg.com

Poussons cette belle porte massive et entrons dans l’église.

Image hébergée par servimg.com

L’intérieur est simple, sobre, avec ses belles poutres apparentes.

Image hébergée par servimg.com

Le trésor de l’église ce sont les fonts baptismaux romans qui remontent au XIIème siècle et qui sont classés MH depuis 1911. « Fonts baptismaux avec couvercle en bois. Cuve quadrangulaire supportée par un fût monocylindrique, flanqué de 4 colonnettes. » Source : Base Mérimée

Image hébergée par servimg.com

L’église comporte de superbes vitraux colorés.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Sortons de l’église, une jolie statuette est à observer sur la tour le long de la route.

Image hébergée par servimg.com

Face à l’église, dans le bas de la place, le pigeonnier-porche est le 2ème monument à observer dans le village.
« La ferme a été construite au 18e siècle. Les murs extérieurs du logis à l’origine en pan de bois et torchis ont été refaits en brique vers 1910.
Le pigeonnier-porche est intégré au mur de clôture en calcaire, grès, brique et silex. Le pigeonnier de plan rectangulaire est en pan de bois recouvert d’un essentage d’ardoise. Il est coiffé d’un toit en pavillon. » Source : Base Mérimée.

Image hébergée par servimg.com

<— Et pour continuer ou affiner votre visite sur mon blog, vous pouvez choisir une catégorie ici à gauche

Bancigny (Aisne – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Thiérache, - Picardie, - Religieux, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaire »

12345...500
 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne