Prisches

Posté par tchiotbiloute59 le 19 juillet 2017

Quelques photos de mon village d’enfance… et de l’église où je passais devant tous les jours pour aller à l’école ;)

L’église Saint Nicolas qui a la particularité d’être entourée d’un parc arboré au centre de la très large place du village (150 m de largeur)… Autrefois l’église était entourée d’un cimetière et était fortifiée avec fossés et retranchements. On peux encore deviner le tracé. Le village se limitait alors aux maisons autour de la place.

Image hébergée par servimg.com

L’église date de 1550 – XVIIIème siècle. Le clocher, reconstruit en 1780, était surmonté d’un dôme, détruit par la foudre en 1809. Il ne sera jamais reconstruit et la galerie en pierre le remplace depuis 1811.

Image hébergée par servimg.com

L’église où j’ai fait ma communion

Image hébergée par servimg.com

L’Autel de Marie (XVIIIème siècle), un des trois autels de l’église provenant de l’Abbaye de Maroilles.

Image hébergée par servimg.com

Monument aux Morts dans l’église

Image hébergée par servimg.com

Grotte de Lourdes

Image hébergée par servimg.com

Vitrail de 1899

Image hébergée par servimg.com

Le calvaire à l’arrière de l’église Saint Nicolas

Image hébergée par servimg.com

Les maisons autour de la place du village, ne manque que le kiosque à danser… Il ressemblait à celui de Petit-Fayt

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le monument de la Charte-loi de Prisches, élevé pour commémorer son 800ème anniversaire, 1158 – 1958.

Image hébergée par servimg.com

« Ce monument commémore le 800eme anniversaire de la charte très libérale de Prisches, adoptée par de nombreuses communautés rurales de l’Avesnois, du nord de la Thiérache et de la région de Chimay en Belgique.

Il y eut dans nos pays au XIIeme siècle une véritable révolution communale. Partout, les centres ruraux et les villes obtinrent des seigneurs, moyennant quelques redevances, des chartes d’affranchissement. De serfs qu’ils étaient, les habitants devinrent des bourgeois. Les communes obtinrent leur autonomie et furent dirigés désormais par un maire, secondé par des échevins ou jurés. Un code fut établi, réglant à la fois le droit civil et le droit pénal. La charte qui fixa le statut des habitants et les usages, forma l’ébauche d’une « coutume » qui resta appliquée jusqu’en 1789.

Or, la charte de Prisches est l’une des toutes premières. Celle d’Avesnes est de 1200, celle de Trélon de 1162, celle du Favril de 1174, celle de Ramousies de 1193, celle d’Etroeungt de 1248.

Cette charte a servi de modèle pour une trentaine de seigneuries du Hainaut et du Vermandois. Elle fut en avance d’un siècle sur celle de très grandes villes de France. Honneur aux ancêtres prischois d’avoir été ainsi parmi les premiers à revendiquer et à obtenir le bien le plus précieux: la liberté ! » Source : prisches.free.fr

Prisches (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Laisser un commentaire

 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne