• Bienvenue

    Image hébergée par servimg.com

    Photographe amateur originaire de l'Avesnois, le jardin du Nord, actuellement dans le sud de la France, entre Cévennes et Provence.

    Depuis 2007, j'expose sur ce blog mes deux passions principales, le jardinage et la photographie. Et je partage mon regard sur le Nord, loin des clichés...

    Bonne visite ! ;)

  • Catégories – Menu déroulant

  • Catégories – Nuage de mots-clés

  • Archives

  • Articles récents

  • Nouveaux commentaires

  • COPYRIGHT ©

    Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations

  • Visiteurs

    Il y a 9 visiteurs en ligne
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Article France 3 Nord Pas de Calais

  • Pages FACEBOOK

  • Actualité Twitter

  • Instagram

    Instagram a renvoyé des données invalides.

    Suivez moi sur Instagram

  • Fils RSS

Palazzo – Palais des Papes

Posté par Melvin le 5 décembre 2023

Le Palais des Papes d’Avignon, plus grande construction gothique du Monde, construit à partir de 1335 par Benoit XII et Clément VI, classé au Patrimoine Mondiale de l’Unesco.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Exposition Palazzo de l’artiste plasticienne Eva Jospin, au Palais des Papes d’Avignon.

Image hébergée par servimg.com

« Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Eva Jospin compose depuis une quinzaine d’années des paysages forestiers et architecturaux qu’elle développe dans différents médiums.

Du 30 juin au 7 janvier 2024, l’exposition Palazzo investit différents espaces du Palais des Papes, invitant à une déambulation rêveuse entre des œuvres choisies de l’artiste pour répondre à l’histoire et l’architecture de la résidence pontificale.

À l’issue du parcours, plusieurs extraits de films ainsi qu’une série d’images de la photographe Laure Vasconi offrent aux visiteurs un regard documentaire sur les coulisses de l’exposition, depuis le long travail de conception et de réalisation dans l’atelier parisien d’Eva Jospin jusqu’à l’impressionnant montage de ses œuvres au sein des espaces du Palais. » Source : avignon.fr

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Avignon (Vaucluse – Provence-Alpes-Côte-d’Azur)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Provence, - - Vaucluse, - Châteaux - fortifications, - Contemporain, - Musées | Pas de Commentaire »

Chaumont – Haute-Marne

Posté par Melvin le 1 octobre 2023

La ville de Chaumont, préfecture de la Haute-Marne, capitale du graphisme, bâtit sur un éperon rocheux. Une très belle découverte !

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« Entre Champagne et Bourgogne, Chaumont l’étape culturelle L’étymologie de Chaumont, Calvus Mons ou Mont Chauve, renvoie au site sur lequel la cité a été édifiée au Xe siècle, un éperon abrupt qui domine les vallées de la Suize et de la Marne. D’origine féodale, ancienne résidence des Comtes de Champagne qui rayonnèrent sur toute la région, la ville a ainsi très tôt bénéficié d’une position stratégique. Le cadre de vie est l’un des principaux atouts de Chaumont qui, avec sa ceinture verte et ses forêts toutes proches, s’apparente à une « ville dans la verdure ». La richesse et la variété du patrimoine ajoutent à la qualité de l’environnement. La vie culturelle couvre tous les domaines du spectacle et des arts plastiques. Ville de l’affiche, Chaumont accueille tous les deux ans la Biennale de design graphique réputée dans le monde entier. Le Centre national du graphisme a vocation à accueillir professionnels, étudiants, expositions permanentes… Un équipement qui complète l’offre culturelle déjà complète avec le musée d’art et d’histoire, le musée de la crèche, la médiathèque des Silos – Maison du livre et de l’affiche, le théâtre le Nouveau Relax – scène conventionnée, le cinéma multiplexe A l’affiche, la MJC – Maison des jeunes et de la culture, Les Rendez-vous du cinéma européen, les Journées du patrimoine, le Salon du livre, les concerts du conservatoire de musique…  » Source : ville-chaumont.fr

Image hébergée par servimg.com

La vieille ville

Image hébergée par servimg.com

La Tour d’Arse
« Partie intégrante de la première ceinture de remparts du 13ème siècle, elle est le seul vestige de la Porte de la Voie de l’Eau qui, au Moyen Age, marquait l’entrée sud-ouest de la cité. La Tour d’Arse, abritait l’arsenal de la ville et faisait jadis face à une autre tour aujourd’hui disparue. Un fossé sec et une herse complétaient ce dispositif défensif. Son importance militaire disparue, elle sera transformée en boulangerie avant d’être acquise par la Ville de Chaumont qui la restaurera. A l’intérieur on peut y voir une superbe charpente en bois couronnant l’édifice. » Source : http://tourisme-chaumont-champagne.com/

Image hébergée par servimg.com

La Chapelle des Jésuites

Image hébergée par servimg.com

« Bâtie en cœur de ville à partir de 1629, la chapelle des jésuites, classée monument historique, est un des plus remarquables édifices de chaumont.
Le monumental retable du chœur, œuvre du sculpteur lorrain claude collignon, constitué d’un haut relief de pierre dorée et sculptée, exécuté en 1712 par jean-baptiste bouchardon, est le joyau d’une riche ornementation intérieure.
Aujourd’hui, la chapelle est un lieu d’exposition dédié à l’art contemporain. Elle accueille 2 à 3 expositions par an. D’une surface de 400 m2, la chapelle expose des œuvres individuelles ou collectives d’artistes français ou étrangers.
Elle devient le salon des éditeurs d’art et de graphisme le temps d’une semaine pendant la biennale du design graphique organisée par le signe. » Source : saisonsculturelleschaumont.fr

Image hébergée par servimg.com

Les tourelles de Chaumont

Image hébergée par servimg.com

« Fleuron de l’architecture chaumontaise, pointant leur taille élancée vers le ciel, les tourelles rompent le rythme des façades des vieilles demeures. C’est ainsi que l’on peut admirer plus de 30 d’entre elles, exhibant l’arrondi de leur encorbellement, ou la rigidité de leurs lignes verticales. Certaines sont agrémentées de blasons sculptés, de niches avec statues,…. . Ces tourelles, datent du 16ème ou 17ème siècle. Elles contiennent l’escalier à vis desservant les étages des maisons du centre ville, et plus particulièrement du « Vieux Chaumont » jadis blotti dans ses remparts, au sommet de son éperon rocheux. » Source : http://tourisme-chaumont-champagne.com/

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La basilique Saint-Jean-Baptiste

La basilique Saint-Jean-Baptiste de Chaumont, édifiée entre le XIIIème et le XVIème siècle, de style gothique et classée MH.

Image hébergée par servimg.com

« L’église Saint Jean Baptiste est érigée en collégiale en 1474 et basilique mineure en 1948. Ses dimensions restent moyennes: 55 m de long, 25 m de large, 18 m de haut. Ensemble architectural remarquable, elle renferme la « mémoire » de la ville. Construite, au tout début du 13ème, agrandie et remaniée jusqu’au 16ème siècle, elle comporte une nef du 13ème siècle, des bas cotés du 14ème siècle, un transept, un chœur et un déambulatoire des 15ème et 16ème siècles. Nombreuses œuvres d’art à l’intérieur, en particulier un sépulcre avec personnages grandeur nature, un arbre de Jessé et diverses œuvres du sculpteur chaumontais J. Baptiste Bouchardon (maître-autel, chaire, banc d’œuvre, mobilier). » Source : tourisme-chaumont-champagne.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Donjon des Comtes de Champagne

Le Donjon des Comtes de Champagne et le jardin médiéval

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« élevé sur un éperon rocheux dominant la vallée de la Suize de plus de 45 m, il est bâti entre le 11ème et le 12ème siècle et reste le seul vestige du château des Comtes de Champagne de Chaumont. Tour carrée d’une vingtaine de mètres de haut, il a gardé, au fil des siècles, son apparence médiévale. A l’origine ouvrage défensif, il fut utilisé comme prison de 1830 à 1866. De cette époque, subsistent de nombreux graffiti gravés par les prisonniers sur les murs intérieurs. » Source : tourisme-chaumont-champagne.com

Image hébergée par servimg.com

Les remparts

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Musée d’Art et d’Histoire

Le Musée d’Art et d’Histoire de Chaumont (entrée gratuite)
« Les salles basses de l’ancien palais des Comtes de Champagne (13ème et 14ème siècles) accueillent les collections d’archéologie, d’histoire, et de beaux arts du musée municipal. Créé en 1794 avec les confiscations révolutionnaires, le musée connait une histoire mouvementée. Successivement situé au lycée puis dans l’ancien couvent des Carmélites, il occupe ce site depuis 1965. On y admire un ensemble de peintures parmi lesquelles celles de Paul de Voos, Bartholoméo Bettera, François Alexandre Pernot, des dessins et sculptures de Jean-Baptiste et Edme Bouchardon, une évocation de la ganterie chaumontaise qui perdura jusqu’au milieu du 20ème siècle, des jeux et jouets anciens. » Source : tourisme-chaumont-champagne.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Musée de la Crèche

Le Musée de la Crèche de Chaumont (entrée gratuite)
« Le musée de la Crèche de Chaumont s’est fait une spécialité des crèches napolitaines, objets plutôt insolites, mais tout à fait remarquables. L’origine de cette collection est un legs assez récent, celui de Mlle Lucie Jacquinot, décédée en 1976. Cette collection a depuis été enrichie grâce à des achats et des dépôts d’autres musées.
Le musée de la Crèche est également riche de l’autre partie du legs : des tableaux et divers objets relatifs à l’art hispanique en Amérique Latine au XVIIe et au XVIIIe siècle. L’origine de cette collection paraît assez obscure, la propriétaire semblant se fier surtout à son bon goût et aux occasions qui se présentaient à elle. Toutefois on dénote une large proportion d’objets à caractère religieux (Enfant Jésus, Vierge à l’Enfant), que ce soit des tableaux ou des poupées. L’affiche explicative de cette exposition nous apprend que tous les tableaux d’Amérique Latine (essentiellement le Mexique) étaient inventoriés comme européens. D’une part parce que l’art latino-américain était méconnu à l’époque, d’autre part parce que rattacher ces œuvres à l’Europe en faisait monter la cote. » Source : patrimoine-histoire.fr

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Centre National du Graphisme

Le Signe, Centre National du Graphisme (entrée gratuite). Plus d’infos : https://www.centrenationaldugraphisme.fr/le-signe

Image hébergée par servimg.com

« Inauguré en 2016, le Signe, centre national du graphisme, s’inscrit dans une histoire qui démarre en 1905 par le legs de Gustave Dutailly, député du département. Ce don de 5 000 affiches datant de la Belle Époque, composé notamment d’œuvres d’Henri de Toulouse-Lautrec et Jules Chéret, a été l’élément déclencheur du Festival international de l’affiche et du graphisme institué en 1990 par la ville de Chaumont.
Jouissant d’une renommée internationale, le festival a permis, notamment, d’enrichir ses collections année après année, et de consacrer, 26 ans plus tard, un lieu dédié au graphisme : le Signe.
Le Signe, Centre National du Graphisme, fruit d’une Initiative unique en France, est non seulement le lieu d’exposition du design graphique contemporain, mais également un outil au service de la jeune création française et internationale, et de la recherche. La variété des thèmes abordés permet aux publics de découvrir les multiples facettes et formes de la discipline, dans une démarche d’inclusivité de cette culture visuelle aux côtés d’autres arts appliqués comme la photographie, la mode, ou le design…

Image hébergée par servimg.com

Le public est convié à découvrir les travaux de graphistes et d’artistes internationaux à travers plusieurs expositions temporaires par an. Sur inscription ou en accès libre, les enfants, et adultes peuvent assister à des ateliers, visites commentées, conférences ou rencontres !
En plus de ces missions, le Signe organise tous les 2 ans la Biennale internationale de design graphique. S’inscrivant dans la continuité de l’emblématique festival de l’affiche de Chaumont, la Biennale célèbre durant plusieurs mois le design graphique et permet à tous ses acteurs de se retrouver, de partager autour de la pratique et de son actualité, ainsi que de faire découvrir la discipline au grand public, à travers de nombreux événements et expositions dans toute la ville ! » Source : tourisme-chaumont-champagne.com

Image hébergée par servimg.com

Viaduc de Chaumont

Le Viaduc de Chaumont, symbole de la préfecture de la Haute-Marne.

Image hébergée par servimg.com

« La première pierre de cet ouvrage d’art fut posée le 21 novembre 1855. Un an plus tard, la première locomotive franchit le viaduc de Chaumont. Il est inauguré le 18 avril 1857. L’ingénieur Decomble conçut cet ensemble dont le volume atteint 60 000 m3. 2500 ouvriers, en moyenne, y travaillèrent nuit et jour. Le viaduc long de 600 m, se compose de 50 arches sur une hauteur de 50 m. Cet ouvrage en pierre est l’un des plus remarquables ouvrages d’art de la seconde moitié du 19ème siècle en Europe, sinon dans le Monde. Les promeneurs peuvent emprunter le premier étage de l’édifice et jouir d’une vue sur la vallée de la Suize. » Source : tourisme-chaumont-champagne.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Chaumont (Haute-Marne – Grand-Est)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Champagne, - - Haute-Marne, - Châteaux - fortifications, - Contemporain, - Grand-Est, - Musées, - Religieux, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaire »

Les Vivants – Fondation Cartier pour l’art contemporain – Tripostal

Posté par Melvin le 22 juin 2022

Exposition « Les Vivants – Fondation Cartier pour l’art contemporain » au Tripostal, dans le cadre d’Utopia, la sixième édition de Lille3000.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« La Fondation Cartier pour l’art contemporain développe depuis plus de vingt ans une programmation qui explore les grands enjeux écologiques actuels. Au fil du temps, sa collection s’est enrichie de nombreuses œuvres qui invitent à porter un regard renouvelé sur la beauté et la vulnérabilité du monde vivant. Réunissant plus de 250 œuvres essentiellement issues de cette collection, l’exposition Les Vivants propose de transporter notre imagination au-delà de l’anthropocentrisme afin de réinventer, avec empathie et humilité, une nouvelle cohabitation terrestre avec les plantes et les animaux.

À rebours de la tradition occidentale, Les Vivants nous invite, par le regard et l’écoute, à considérer les non-humains comme nos égaux au sein d’un vaste monde commun, celui des vivants. L’exposition convie une communauté d’artistes et de scientifiques engagés dans une quête esthétique et existentielle, profondément marquée par la beauté énigmatique du monde vivant, à l’instar du musicien et bioacousticien américain Bernie Krause, de l’artiste chinois Cai Guo Qiang, du plasticien français Fabrice Hyber en passant par le cinéaste arménien Artavazd Pelechian, le botaniste français Francis Hallé, l’artiste américain Tony Oursler ou les réalisateurs français Claudine Nougaret et Raymond Depardon. Leurs œuvres figurent parmi les plus emblématiques de la collection de la Fondation Cartier et sont le fruit d’un travail commun de plusieurs années entre ces artistes et l’institution. L’exposition Les Vivants est aussi l’occasion pour la Fondation Cartier de développer de nouvelles collaborations avec des artistes comme les Brésiliens Bruno Novelli ou Solange Pessoa.

Par ailleurs, le cœur de l’exposition est constitué d’un ensemble exceptionnel d’œuvres d’artistes amérindiens contemporains réunies pour la première fois en Europe. Leur expérience d’une relation de parité entre êtres vivants, humains et non-humains, constitue une tradition immémoriale dont nous avons tout à apprendre en ce temps de crise écologique.

Ces artistes sont issus d’Amazonie brésilienne, comme Jaider Esbell (peuple Makuxi), Ehuana Yaira et Joseca (Yanomami), Bane, Isaka ou Mana (Huni Kuin) mais également de l’Amazonie vénézuélienne, comme Sheroanawe Hakihiiwe (Yanomami). L’exposition rassemble également une sélection de dessins des artistes Nivaklé et Guarani vivant dans le Chaco paraguayen parmi lesquels Esteban et Angelica Klassen, Floriberta Fermin, Marcos Ortiz, Clemente Juliuz, Osvaldo Pitoe, ou Jorge Carema. Les Vivants prolonge ainsi une série d’expositions de la Fondation Cartier questionnant la place que l’homme occidental s’est arrogé au sommet d’une prétendue pyramide des vivants et des peuples : Yanomami, l’esprit de la forêt (2003), Terre Natale, Ailleurs commence ici (2008), Histoires de voir (2012), Le Grand Orchestre des Animaux (2016) et, plus récemment, Nous les Arbres (2019) et Claudia Andujar, La Lutte Yanomami (2020). » Source : Utopia Lille3000

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Lille (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Lille, - Contemporain, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Utopia – Gare Saint Sauveur

Posté par Melvin le 22 juin 2022

Utopia – Lille 3000 à la Gare Saint Sauveur

Image hébergée par servimg.com

Exposition Novacène

Image hébergée par servimg.com

« Dans son dernier ouvrage, le scientifique anglais James Lovelock annonce une nouvelle ère, le Novacène, qui va succéder à notre ère actuelle, l’Anthropocène, marquée par les bouleversements climatiques et environnementaux dus à l’activité humaine.

Près de 50 ans après son hypothèse, Gaïa, qui affirmait que la Terre est un être vivant, ce célèbre environnementaliste anglais, prédit avec optimisme une relation positive entre l’homme et l’environnement aidée par la technologie. Se déployant dans tous les espaces de la Gare Saint Sauveur, l’exposition Novacène s’inscrit dans cette utopie post-anthropocène et révèle ses indices.

Les artistes présentés dressent l’avant-garde d’une nouvelle civilisation en cours d’avènement. Sismographes des dernières secousses d’un monde hyper carboné (Allora & Calzadilla, Julian Charrière, Maarten Vanden Eynde), explorateurs des subtiles parentés entre êtres vivants (Fabien Léaustic), alchimistes des phénomènes climatiques (Marie-Luce Nadal, Bigert & Bergstörm, Bianca Bondi), les artistes placent le care (Art Orienté Objet, Otobong Nkanga), l’action (Lucy+Jorge Orta), les sens (,Zheng Bo, Anna Komarova) au cœur d’un bien commun réinvesti, et soulèvent les questions éthiques de ce monde d’après (Haroon Mirza). Dans une démarche d’éco-conception, Novacène devient un lieu d’exploration, de rêve et d’union à l’heure de la dernière chance pour avoir un futur viable. » Source : Utopia Lille3000

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Exposition Môm’art

Image hébergée par servimg.com

« Quels liens visibles et invisibles unissent l’humain aux vivants ? Quelle est l’étonnante vie des plantes et des arbres ? Comment s’inspirer de la nature ? Quelles sont les impacts des interventions humaines sur la nature ? Quelle est la place de la nature en ville ?

Les élèves de Lille, Lomme et Hellemmes ont été invités pendant cette année scolaire à (re)découvrir la nature et ses trésors pour s’en inspirer et pour l’interroger. Avec leurs enseignants, les intervenants artistiques et animateurs de la Ville de Lille, des artistes et auteurs, les élèves peignent, dessinent, préparent des spectacles et concerts, s’improvisent sculpteurs ou photographes autour de sujets en lien avec Utopia, nouvelle édition thématique de lille3000.

Pour la sixième fois, l’exposition Môm’art Utopia valorise le talent artistique des élèves, leurs utopies, rêves et interprétations de la nature.
Près de 200 classes de plus de 60 écoles maternelles et élémentaires participent à cet événement devenu incontournable. Plus de 1000 productions artistiques sont montrées dans un écrin exceptionnel.

De nombreux spectacles, concerts, ateliers de pratique artistique et conférences ouverts à tous ponctueront l’exposition qui est cette année un véritable hymne à la nature ! » Source : Utopia Lille3000

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Lille (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Lille, - Contemporain, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Utopia – Lille 3000

Posté par Melvin le 21 juin 2022

Quand on arrive à Lille… on est accueilli par Romy, de l’artiste Xavier Veilhan

Image hébergée par servimg.com

Les Moss People de la rue Faidherbe, statues scandinaves de l’artiste finlandais Kim Simonsson, visibles jusqu’en octobre à l’occasion d’Utopia, la sixième édition de Lille3000.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Rezilientia, dans la Vieille Bourse, de l’artiste français Ghyslain Bertholon, œuvre résolument optimiste, ou plutôt désespérément optimiste » comme le précise l’artiste. Créée en 2019 (période des gigantesques incendies dévastateurs de faune et flore en Australie), c’est une souche calcinée dans laquelle est fichée une hache dont le manche semble reprendre vie.
Rezilientia reprend, de façon allégorique, la théorie de Boris Cyrulnik, neuropsychiatre français, qui dans les années 90 a popularisé le concept de résilience en psychanalyse, qui consiste à continuer à se développer après un traumatisme, mais différemment.

Image hébergée par servimg.com

Simone, l’œuvre de l’artiste portugaise Joana Vasconcelos, déploie ses tentacules en gare de Lille-Flandres. Sculpture entièrement faite à la main à partir de laine, de tissus et de LEDs, cette Valkyrie repose sur un immense gonflable et mesure plus de 40 mètres.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Lille (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Lille, - - FLANDRES, - Contemporain, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Lille 3000 / Eldorado

Posté par Melvin le 13 mai 2019

Jusqu’au 1er décembre 2019, Lille3000 propose sa 5ème grande édition thématique : Eldorado.
Différents lieux de la Métropole sont à découvrir aux couleurs du Mexique.

Les incontournables à Lille :

Le Quetzal Resplendissant de Julien Salaud, sur la façade de la Voix du Nord.

Image hébergée par servimg.com

Soles de Oro de Betsabeé Romero, dans la cour de la Vieille Bourse.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Décrocher la lune dans la gare Lille-Flandres ? Elle est l’oeuvre de Luke Jerram. La lune gonflable mesure 10 m de diamètre et a été réalisée à partir d’images de la NASA.

Image hébergée par servimg.com

La Rue Faidherbe

La rue Faidherbe décorée de sculptures monumentales mexicaines, les « alebrijes », animaux mi-réels mi-fantastiques dans la tradition mexicaine. Les statues ont été faites spécialement pour Lille par des artisans méxicains à México.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Tripostal

Direction le Tripostal, près de la gare Lille Flandres.

« Eldorama occupe les trois niveaux du Tripostal pour une étude en trois chapitres des Eldorados contemporains. Avec des artistes du monde entier, on chemine à côté des aventuriers et des migrants, on s’approprie leurs rêves et fantasmes avec Thurkal & Tagra, on s’installe dans des Eldorados immobiles comme celui de Yayoi Kusama, on partage leur embarcation que ce soit une barque ou la fusée de Wang Yuyang et on partage leur désillusion, entre mensonge publicitaire ou violence du rejet par l’autre. » (toutelaculture.com)

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Sans flash…

Image hébergée par servimg.com

Avec flash !

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’Îlot Comtesse

Mexicraneos propose des crânes géants dans différents lieux de Lille. Ces sculptures sont emblématiques de la culture mexicaine, customisés et colorés par de nombreux artistes à l’occasion du « Dia de los Muertos ». Cette Fête des morts festive est célébrée le 2 novembre au Mexique, mélangeant traditions aztèques et fêtes chrétiennes.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Palais des Beaux-Arts

A l’intérieur du Palais des Beaux-Arts.
À la croisée de la peinture, de la sculpture et de l’architecture, Mathias Kiss mène une réflexion autour de la déconstruction de l’héritage classique. Son travail provoque l’effacement des barrières entre l’art et l’artisanat. À l’occasion de la nouvelle thématique Eldorado de Lille3000, l’artiste proposera pour le Palais des Beaux-Arts une installation évoquant le ciel et l’espace. Elle ouvrira le lieu vers l’extérieur et la lumière, appelant ainsi au rêve de tous les possibles.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Sculpture dans le parc Jean Baptiste Lebas, du collectif péruvien Detonador qui met en évidence la nécessité de préserver la Jungle Amazonienne.

Image hébergée par servimg.com

La Gare Saint Sauveur

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Une des statues de la rue Faidherbe à l’occasion de Lille 3000 Europe XXL en 2009.

Image hébergée par servimg.com

La Déesse Verte. Établissant un parallèle entre les formes de l’art et celles de la nature, l’exposition prend l’apparence ludique d’une vaste serre dans laquelle les artistes ont créé de nombreux paysages, jardins, représentations mythiques, imaginaires et/ou historiques de la nature, en lien avec l’art, la cosmogonie, la technologie ou la science fiction.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Maison Folie de Moulins

La Maison Folie de Moulins, créée lors de Lille 2004, Capitale Européenne de la Culture. Elle est installée dans une ancienne brasserie du XVIIIe siècle.

Image hébergée par servimg.com

Tlacolulokos – Notre Soleil est parti
Fresque du collectif Tlacolulokos à l’entrée de la maison Folie Moulins.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Maison Folie de Moulins transformée en Casa Loca avec deux collectifs d’artistes mexicains en mai : les Tlacolulokos puis les Huichol.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Mexicraneos à la Maison Folie de Moulins. Oeuvre réalisée en 6 mois avec 4 millions de mini-perles en cristal de Bohème, réalisée par les artistes Huichols, peuple indigène du Mexique.

Image hébergée par servimg.com

Et plein d’autres lieux à découvrir dans la Métropole lilloise… ;)

Plus d’informations : https://www.lille3000.eu

Lille (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Lille, - Contemporain, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaire »

12345...9
 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne