• Image du mois

    Image hébergée par servimg.com
  • COPYRIGHT ©

    Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations

  • Image hébergée par servimg.com
  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Article France 3 Nord Pas de Calais

  • Pages FACEBOOK

  • Calendrier

    novembre 2019
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • p'tit sondage :)

    Vous venez une fois par ...

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Fils RSS

  • Actualité Twitter

  • Instagram

    Instagram a renvoyé des données invalides.

    Suivez-moi sur Instagram

Rieulay – Nord

Posté par Melvin le 13 octobre 2019

Dans le joli village de Rieulay, dans le Douaisis, village fleuri « 3 fleurs« .

Image hébergée par servimg.com

Le pigeonnier de Rieulay, datant du début du XVIIIème siècle, construit à l’emplacement de l’immense donjon du XIIIème siècle. Le rez-de-chaussée servait de bâtiment des bains des Seigneurs du château. Ca sera ensuite le logement du garde des houillères nationales jusqu’en 1969. Racheté par le Parc Naturel Régional de Scarpe-Escaut, c’est aujourd’hui un gîte rural. Il est inscrit aux monuments historiques.

Image hébergée par servimg.com

L’Espace Naturel Sensible du Terril des Argales, site inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, dans le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut. C’était le plus vaste terril du Nord-Pas de Calais, avec 140 ha, installé sur une tourbière. Le terril a été ré-exploité et la zone humide est revenue. Le site minier, propriété de la commune de Rieulay et du Département du Nord, a été réaménagé et transformé en base de loisirs (avec plage et activités nautiques) et préservation de l’environnement où la nature reprend ses droits.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’entrée dans la réserve ornithologique.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Non, ce n’est pas du charbon… trop précieux ;) les montagnes noires du Nord sont les résidus du fond, du schiste noir !

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La montée sur le terril

Image hébergée par servimg.com

Panorama du haut du terril sur l’étang et l’église de Rieulay.

Image hébergée par servimg.com

« Ej’ passe mes vacances tout in haut de ch’terril
J’a toudis d’la chance ch’terrain i’est jamais pris
J’monte eum’toile ed’tente, j’vis tout seul, ej’ m’arrinche
Ej’siffle, ej’ris, ej’cante, ej’sus heureux d’faire du campinche
Je m’fais la popotte, j’vis bien miux qu’à l’hôtel
J’mets comme les cocottes du rouche à mes ortels
Du haut dé m’couplette jé m’cros à Chambéry
Mais Jé n’suis qu’au faîte tout in haut de ch’terril » Tout In Haut De Ch’terril – Edmond Tanière

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’église de Rieulay et le Terril n°153, Audiffret Sud d’Escaudain, culminant à 108m d’alt et également inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le sommet du Terril des Argales où la nature reprend ses droits.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le village de Vred depuis le Terril des Argales.

Image hébergée par servimg.com

Les tourbières de Vred, dans la plaine de la Scarpe depuis le Terril des Argales. Ces paysages occupaient le site du Terril avant l’ère industrielle.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le sous-sol du Bassin Minier

Image hébergée par servimg.com

Le village de Rieulay et la centrale thermique d’Hornain qui était alimentée par le charbon issu de la réexploitation du Terril des Argales. Elle fonctionne désormais au gaz et a été élue la centrale la plus performante au monde par le Guinness Book.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Fin du circuit avec la descente vers l’étang et sa plage de sable fin qui était encore bondée en cette fin août.

Image hébergée par servimg.com

Localisation

Rieulay/Pecquencourt (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Douai, - - HAINAUT, - Industrielle, - Unesco, 4. NATURE | Pas de Commentaire »

Autour de l’étang de Chabaud-Latour – Condé-sur-l’Escaut

Posté par Melvin le 16 novembre 2018

Au départ de la Base de Loisirs de Condé-sur-l’Escaut, randonnée autour de l’étang de Chabaud-Latour, sur un des 109 sites du Bassin Minier du Nord-Pas de Calais inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO, dans le Parc Naturel Régional de Scarpe-Escaut. Une belle randonnée de 7 km (sur les 15 que j’ai fait avec le centre de Condé) en empruntant le GR 122 et en passant par le chevalement et la Grande Redoute.

La visite du centre historique de Condé : http://tchiotbiloute59.unblog.fr/2018/11/17/conde-sur-lescaut/

L’étang de Chabaud-Latour est un étang d’affaissement lié à l’exploitation minière. La nature a repris sa place, transformant ce site industriel en petit paradis naturel. Une base de loisirs permet de passer une bonne journée en famille avec des activités nautiques, des jeux de plein air, des promenades, de la pêche, de l’hébergement,…

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Terril n°195 Ledoux Nouvelle Route, culminant à 27 m d’altitude, offre une vue à presque 360° sur l’étang, la base de loisirs et la ville de Condé.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La nature a repris ses droits sur le terril. J’ai eu la chance d’y observer un chevreuil mais je n’ai pas eu le temps de le photographier :)

Image hébergée par servimg.com

Je quitte le GR 122 pour rejoindre l’ancien site minier et le chevalement du puits Ledoux n°1, inscrit aux monuments historiques depuis 1992.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Fosse Ledoux débute sa production en 1905 avec 450 tonnes de charbon par jour. Elle est modernisée après la seconde guerre mondiale pour atteindre 2 600 tonnes par jour avec 2 700 ouvriers. Plus de 30 000 tonnes de charbon seront extraits sur une profondeur de 820 mètres. Elle fermera définitivement en 1988. Voici une vue ancienne du site minier dans les années 50.

Image hébergée par servimg.com

Passage dans les marais avec de beaux saules têtards et pour rejoindre l’autre partie du GR 122 qui ramène vers la base de loisirs.

Image hébergée par servimg.com

Le retour offre les plus belles vues sur le site, avec le chevalement et le Terril no 196, Ledoux Lavoir culminant à 74 m d’altitude.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Retour au point de départ, où le soleil fait enfin son apparition, mais trop tard, la balade est finie. Reste à profiter de la terrasse de la guinguette, au bord de l’eau et de déguster une bonne bière bien fraîche devant cette jolie vue ;)

Image hébergée par servimg.com

Condé-sur-l’Escaut (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Condé-sur-l'Escaut, - - HAINAUT, - Industrielle, - NORD-PAS DE CALAIS, - Unesco, 4. NATURE | Pas de Commentaire »

Sambre et Glaces de Boussois

Posté par Melvin le 14 septembre 2018

La Sambre, la Véloroute de la Sambre et les cheminées des Glaces de Boussois qui fêtent cette année leurs 120 ans ! C’est aujourd’hui la verrerie AGC Boussois et elle produit chaque année 430 000 tonnes de produits verriers. L’usine a, entre-autre, fabriqué les verres de l’Opéra de Sydney !

Plus d’infos : http://www.verreetprotections.com/agc-glass-france-fete-les-120-ans-de-son-site-de-boussois/
Un musée retrace l’épopée verrière de Boussois : https://www.agglo-maubeugevaldesambre.fr/loisirs/visiter-le-val-de-sambre/musee-de-la-memoire-verriere-a-boussois/

Image hébergée par servimg.com

Assevent (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Assevent, - - - Boussois, - - AVESNOIS, - Industrielle, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Etangs Chabaud-Latour – Condé-sur-l’Escaut

Posté par Melvin le 9 septembre 2018

Patrimoine mondial de l’UNESCO… les étangs d’affaissement Chabaud-Latour et de le chevalement du puits Ledoux n°1 à Condé-sur-l’Escaut, dans le bassin minier et le Parc Naturel Régional de Scarpe-Escaut :)

Image hébergée par servimg.com

Condé-sur-l’Escaut (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Condé-sur-l'Escaut, - - HAINAUT, - Industrielle, - Unesco, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE, 4. NATURE | Pas de Commentaire »

Tour de la Florentine – Leval

Posté par Melvin le 14 janvier 2018

La Tour de la Florentine de Leval, inscrite aux MH depuis 1999. C’est une ancienne cabine d’aiguillage surélevée de 50 mètres, en béton-armé, construite en 1922 par l’architecte Gustave Umbenstock après les destructions de 14-18. Un système d’horloges de 3,20 m de diamètre, est placé sur les 4 faces de la Tour. Les horloges ont été fabriquées par l’entreprise Lepers frères de Dompierre/Helpe, qui existe toujours et dont on retrouve leurs horloges dans 800 communes aux alentours.
Elle était au centre du dépôt ferroviaire d’Aulnoye-Aymeries, de 12 ha, une des plus importantes gares de France, entre Paris et Bruxelles.

Image hébergée par servimg.com

Leval (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Leval, - - AVESNOIS, - Industrielle, - NORD-PAS DE CALAIS, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaire »

Vallée du Marbre – Hon-Hergies

Posté par Melvin le 3 décembre 2017

Vantellerie sur l’Hogneau à Hon-Hergies, dans la rue de la Marne, qui sera une fonderie, un moulin à farine, puis une marbrerie.

« Composée de trois arches en brique et d’un déversoir en pierre, la vantellerie seule, atteste de la vocation industrielle du site. Le moulin était relié par une voie Decauville à la carrière proche. Un embranchement permettait aux chariots de descendre dans la carrière. Un treuil, sans marque et toujours en place, permettait la manouvre. Un moteur thermique fournissait le mouvement. A la sortie de la carrière, aujourd’hui inondée, le chariot traversait le chemin rural et empruntait un pont métallique sur le ruisseau. En 1783, Michel Dussart, maître de forge à Hon-Hergies depuis 1748 ne pouvant faire face aux besoins du Hainaut, du Cambresis, de la Flandre française, de la Picardie et de établit une seconde platinerie à Bettrechies, près de Bavay. En 1834 l’usine est exploitée par Alexandre Bertrand. Détruit en 1881, il est remplacé par une scierie de marbre établie par M. Blondeau Dieudonné. Celui-ci exploite des carrières dans les environs et notamment une, située quelques dizaines de mètres en amont de l’usine. La marbrerie est agrandie en 1886 et 1903. Elle est revendue vers 1914 à la Société Anonymes des Carrières de Hon-Hergies. Devant le déclin de la cheminée classique, la marbrerie oriente sa production vers le marbre d’ameublement. Cette activité perdure jusque dans les années 1940. La scierie de marbre est aujourd’hui entièrement détruite à l’exception de la vantellerie, de la carrière, d’un bâtiment (de recette ?) et d’un treuil. La carrière de noir français fut reprise par la marbrerie Vital-Evrard, de Bellignies qui l’exploite jusque dans les années soixante-dix. » Base Mérimée

Image hébergée par servimg.com

L’ancienne carrière Dieudonné-Blondeau, de marbre noir français, aujourd’hui inondée, à proximité des vannes sur l’Hogneau. (site privé visible depuis la route).

Image hébergée par servimg.com

Ancien treuil de la carrière Dieudonné-Blondeau qui permettait aux chariots de descendre dans la carrière.

Image hébergée par servimg.com

La Marbrerie Walqueman perpétue la tradition du travail de la pierre bleue et du marbre, installée au bord de l’Hogneau depuis 1930, à l’emplacement d’un ancien moulin. Plus d’informations : http://www.walqueman-marbrerie.fr/

« Le moulin était situé à l’extrémité d’un vaste réservoir en tête duquel se trouvait le barrage de retenue, composé de trois vannes. Deux massifs de machine, en pierre, sont encore visibles à l’emplacement du moulin. Le logement, construit le long de la rivière et à côté de la vantellerie est en brique avec un soubassement en pierre duquel débouche le canal de fuite du bief. Le toit, à longs pans est couvert de tuile flamande mécanique. Le mécanisme des 2 vannes est soutenu par une structure métallique servant de passerelle. Les ateliers de fabrication sont composé d’une structure en brique sur laquelle repose une ferme couverte pour les parties verticales de tôles métallique. Le toit à deux pans à faible pente est couvert de ciment amiante. » Source : Base Mérimée.

Image hébergée par servimg.com

Hon-Hergies (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Hon-Hergies, - Industrielle | Pas de Commentaire »

12
 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne