Aulnoye-Aymeries

Posté par tchiotbiloute59 le 8 août 2017

L’Hôtel de Ville d’Aulnoye-Aymeries, datant de 1927, des architectes Joseph Ségers et Albert Rouzé, un bel exemple de l’architecture art déco ! Il possède un petit beffroi.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le (faux) fort d’Aulnoye, four à chaux de l’ancienne cimenterie aux allures médiévales

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’église Saint-Martin, construite en 1908 par les paroissiens. Un temps transformé en salle des fêtes, elle redevient église suite à la destruction de l’église du Sacré Coeur. Restaurée en 2006, elle est désormais coiffée d’un clocher contemporain.

Image hébergée par servimg.com

L’église du Sacré-Coeur (1937), détruite dans les années 80… « C’était une grande église à plan en croix latine, mesurant 52 m de long sur 22, 50 m de large avec tour-lanterne de forme octogonale à la croisée, qui s’élevait à 18 m de haut. Les murs étaient en brique, les voûtes de la croisée en béton armé, les linteaux, clés et couronnements extérieurs en pierre reconstituée. L’utilisation de la voûte en arc de mitre émoussé a été reprise dans l’église paroissiale Saint-Saulve de Leval construite par le même architecte en 1958. Les vitraux sont composés de motifs géométriques aux couleurs primaires (rouge et bleu) et rappellent le travail du peintre Félix Del Marle. » Base Mérimée

Image hébergée par servimg.com

La Croix du Chemin du Noir Dieu, datant de 1822, sur l’ancienne frontière entre Aulnoye et Aymeries.

Image hébergée par servimg.com

Aulnoye-Aymeries (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Aulnoye-Aymeries, - - AVESNOIS, - Beffrois, - Industrielle, - NORD-PAS DE CALAIS, - Religieux | Pas de Commentaire »

Mines de Bruoux

Posté par tchiotbiloute59 le 16 juillet 2017

Dépaysement total dans les Mines de Bruoux, anciennes mines d’ocres dont on peux visiter les galeries. Les photos sont interdites à l’intérieur mais vous pouvez voir les galeries sur ce site : minesdebruoux.fr

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Gargas (Vaucluse – Provence-Alpes-Côte-d’Azur )

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Provence, - - Vaucluse, - Industrielle, - SUD DE FRANCE | Pas de Commentaire »

Musée de la Faïence et de la Poterie – Ferrière-la-Petite

Posté par tchiotbiloute59 le 5 octobre 2016

Installé dans l’ancienne poterie Lambert, le Musée de la Faïence et de la Poterie de Ferrière la Petite a conservé son monumental four-bouteille à flamme renversée de 30 m3, classé aux monuments historiques (il n’en reste que 2 en France). Les grès bleus décoratifs du XVIIIème siècle, les grès bruns utilitaires et les faïences fines du XIXème siècle y sont exposés. Un atelier de production artisanale perpétue la technique du grès bleu salé, unique dans toute la région, et organise des stages de création. La poterie est ouverte tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 17h sauf le Lundi ( jour de fermeture ) Week-end et jours fériés de 15h à 18h. Plus d’informations : http://poterie.flp.free.fr/index.html

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’intérieur du four, classé aux Monuments Historiques depuis 1984. « Datant des années 1890-1891, ce four bouteille fut construit avec l’usine Lambert, née du regroupement de l’activité potière locale jusqu’alors éclatée en plusieurs ateliers. La technique du grès avait été introduite à Ferrière en 1718 par Gilles Gibon, originaire de Bouffioulx en Belgique. Les grès bleus de Ferrière, à dessins émaillés, consistaient en pots à bière, pots à eau ou assiettes à l’usage des métairies environnantes. Le four bouteille, d’un modèle maintenant très rare, occupe une simple maison en brique, sous un toit de tuiles flamandes ; cerclé de fer, il compte dix alandiers (foyers) qui étaient alimentés au charbon. La cuisson était à flamme renversée. Son diamètre extérieur est de 6, 30 mètres, le diamètre intérieur de 4 mètres, la hauteur de cheminée est de 10 mètres. Des trous de salure, sur la partie supérieure, permettaient d’obtenir le vernissage pendant la cuisson. Il a été arrêté en 1957. »

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La cheminée du four

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Les faïences de Ferrière-la-Petite

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le jardin du Musée

Image hébergée par servimg.com

Dragon sur la toiture

Image hébergée par servimg.com

Ferrière-la-Petite (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Ferrière-la-Petite, - - AVESNOIS, - Industrielle, - NORD-PAS DE CALAIS, 3. ARCHITECTURE | Pas de Commentaire »

 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne