Rocquigny – Aisne

Posté par tchiotbiloute59 le 25 novembre 2018

Le village de Rocquigny, de 368 habitants, est situé au nord de la Thiérache de l’Aisne, entre La Capelle et Fourmies.

Au centre de la place du village, surélevée, l’église Sainte-Geneviève.

Image hébergée par servimg.com

Le kiosque à danser, unique dans le département de l’Aisne, mais très répandu dans l’Avesnois voisine qui compte 27 kiosques à danser.

Alors que les kiosques à concert divulguent la musique « savante » pour la petite bourgeoisie, le kiosque à danser est une forme plus évolué du kiosque, réservé à la pratique de la danse. Les musiciens se tenaient sur la plate-forme accessible par une trappe et les villageois dansaient autour. A partir de 1870, le fer forgé remplace le bois. On voit alors les kiosques de l’époque artisanale réalisés par un serrurier-charpentier. Ils sont d’une architecture légère, raffinée, d’allure baroque. Puis vient la période industrielle où ils sont issus de l’industrie sidérurgique. Ils sont d’une architecture robuste, massif, d’allure classique.

Image hébergée par servimg.com

Un petit chemin, à l’arrière de l’église, permet de relier le lavoir. Une passerelle passe sur l’Helpe mineure.

Image hébergée par servimg.com

Le lavoir et son oratoire en pierre bleue dédié à Sainte Geneviève et datant de 1849.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Localisation

Rocquigny (Aisne – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Thiérache, - Fontaines / lavoirs, - Kiosques, - Picardie, - Religieux | Pas de Commentaire »

Condé-sur-l’Escaut

Posté par tchiotbiloute59 le 17 novembre 2018

Condé-sur-l’Escaut, arrosé par la Haine, petite rivière franco-belge qui donna son nom au Hainaut. Condé vient du celtique Condat(e), qui signifie « confluent » (de la Haine et de l’Escaut). La vile compte 10 000 habitants et est une ville fortifiée au riche patrimoine historique qui mériterait d’être mieux mis en valeur.

Elle possède également un riche patrimoine minier, inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. La randonnée sur ce site minier : http://tchiotbiloute59.unblog.fr/2018/11/16/autour-de-letang-de-chabaud-latour-conde-sur-lescaut/

Les remparts

Les remparts de Condé entourent encore une partie de la ville historique, au nord et à l’ouest de la ville. Leurs origines remontent au XIIe siècle, par Baudouin IV l’Édifieur, comte de Hainaut et ont été plusieurs fois remaniés : au XVIe siècle par les Espagnols, au XVIIIe siècle par Vauban, au XIXe siècle par Séré de Rivières et au XXe siècle.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Porte Vautourneux, reconstruite en 1707, remplace une porte beaucoup plus ancienne, la porte Rombault qui faisait partie de l’enceinte médiévale du XIIe siècle. On devine encore une partie de ces remparts et une tour à proximité. C’est en escaladant cette porte Rombault que les huguenots belges entrèrent dans la ville au XVe siècle, la mettant à sac et dispersant les reliques de Saint-Wasnon. La Porte Vautourneux a, elle, une histoire un peu moins mouvementée. Située à l’une des entrées principales de la ville, elle constituait un abri pour les voyageurs de passage. Elle est classée aux Monuments historiques depuis 1935.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

A l’ouest de la ville, les remparts suivent les eaux du canal du Jard. L’enceinte de Vauban mérite un détour, dommage que le site ne soit pas mis en valeur et les remparts à l’abandon…

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Quai du Petit Rempart

Le Quai du Petit Rempart, arrosé par l’Haine, occupé autrefois par les péniches.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Sur le quai, je vous conseille le Chancel, bar et restaurant/estaminet familial typique du Nord avec ses bons plats régionaux, comme le potjevleesch :D

Image hébergée par servimg.com

L’Hôtel de ville de Condé-sur-l’Escaut , datant de 1774. Devant elle, la Place Delcourt est en travaux et se refait une beauté.

Image hébergée par servimg.com

La Place Verte

Au centre de la Place Verte, entouré d’arbres, se situe un très beau kiosque à musique, datant de 1881.

Image hébergée par servimg.com

A l’ouest de la place, le Château de Bailleul (1411) et à gauche l’ancien Relais de Poste (début XVIIIe) dit : « La Couronne d’Espagne / De Spaanse Kroon ».

« Ce siège d’une des deux familles seigneuriales de Condé fut construit il y a plus de 600 ans. Son apparence extérieure de château fort médiéval est frappante avec ses échauguettes. L’aile droite a été rebâtie au XVIIe siècle, avant que le château ne soit aménagé et meublé. Les immeubles qui le flanquent datent aussi de cette époque. C’est une façade à ne pas manquer lors d’une promenade dans Condé-sur-Escaut. Vous pouvez aussi visiter les étages en utilisant les deux escaliers, restés en l’état, dont un a été construit pour la visite de Louis XIV en 1691. En accédant au grenier, vous aurez une vue panoramique de Condé et des environs. A noter, chaque mois, les membres de l’association Archéolocale organisent des spectacles au château de Bailleul, en costumes d’époque. Au programme : saynètes, danses traditionnelles, musique médiévale, ateliers de filature ou d’enluminures… »

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

A l’est, l’église Saint-Wasnon, construite à partir de 1751, elle est accolée à un clocher construit de 1607 à 1621. Elle est classée monument historique depuis 1978. Le clocher est construit en brique, pierre et grés. D’une hauteur de 44 mètres, il présente une charpente en forme de bulbe flanqué de quatre clochetons également à bulbe. La façade de l’église, de style classique, est construite en pierre blanche. Elle comporte deux étages érigés sur un soubassement de grès. Le portail est encadré de colonnes cannelées, en pierre de Bavay, et est décoré de bas-reliefs datés de 1856. La nef comprend douze colonnes ioniques en pierre bleue de Marbaix.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Château de Nicolas d’Avesnes

Le château de Nicolas d’Avesnes, un des 3 châteaux de la ville. Nicolas, seigneur d’Avesnes et de Condé, fit élever le château au milieu du XIIe siècle à l’emplacement de Notre-Dame de Condé sur le confluent Haine – Escaut, où les Normands s’étaient retranchés à la fin du IXe siècle. Louis XIV le transformera en arsenal.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Autour du châtelet d’entrée, cinq tours philippiennes demeurent : la tour du Dragon ; la tour Mahaut (du nom de l’épouse de Nicolas d’Avesnes, Mahaut de Namur) ; la tour Nicolas, plus grosse que les autres, posée sur le point de confluence de la Haine et l’Escaut, la tour de l’Escaut et la tour du Moulin.
Des fouilles archéologiques sont en cours et se visitent.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

A côté du Château se situe le Moulin de Croÿ, ancien moulin à eau datant des années 1484 et 1514. La tour pigeonnier date de 1775. C’est aujourd’hui un très bon restaurant réputé.

Image hébergée par servimg.com

Condé-sur-l’Escaut (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Condé-sur-l'Escaut, - - HAINAUT, - Châteaux - fortifications, - Kiosques, - Moulins, - NORD-PAS DE CALAIS, - Religieux, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaire »

Kiosque de Lez-Fontaine

Posté par tchiotbiloute59 le 17 mai 2018

Le kiosque de Lez-Fontaine et les magnifiques arbres en fleurs

Image hébergée par servimg.com

Lez-Fontaine (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Lez-Fontaine, - - AVESNOIS, - Kiosques, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Kiosque – Dourlers

Posté par tchiotbiloute59 le 30 décembre 2017

Sur la Place Stroh de Dourlers

Image hébergée par servimg.com

Dourlers (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Dourlers, - - AVESNOIS, - Kiosques, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Kiosque – Grand-Fayt

Posté par tchiotbiloute59 le 29 décembre 2017

Le kiosque à danser de Grand-Fayt illuminé pour les fêtes

Image hébergée par servimg.com

Grand-Fayt (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Grand Fayt, - - AVESNOIS, - Kiosques, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Kiosque à musique – Arles

Posté par tchiotbiloute59 le 18 décembre 2017

Le kiosque à musique d’Arles (1903), devant le l’ancien couvent des Carmélites

Image hébergée par servimg.com

Arles (Bouches-du-Rhône – Provence-Alpes-Côte d’Azur)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Bouches-du-Rhône, - - Camargue, - Kiosques, - SUD DE FRANCE | Pas de Commentaire »

Mairie / kiosque – Audignies

Posté par tchiotbiloute59 le 3 novembre 2017

La jolie petite mairie d’Audignies (il y avait des travaux le jour où j’y suis passé, dommage…)

Image hébergée par servimg.com

Le kiosque à danser au dessus de la porte de la mairie, une position insolite qui le rend unique au monde ;)

Image hébergée par servimg.com

Audignies (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Audignies, - - AVESNOIS, - Kiosques, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Kiosque à musique – Guise

Posté par tchiotbiloute59 le 3 septembre 2017

Le kiosque à musique du jardin du Familistère de Guise (Aisne), construit en 1918, restauré en 2006 et inscrit aux Monuments Historiques depuis 1991.

Image hébergée par servimg.com

Guise (Aisne – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - Thiérache, - Kiosques, - Picardie | Pas de Commentaire »

Prisches

Posté par tchiotbiloute59 le 19 juillet 2017

Quelques photos de mon village d’enfance… et de l’église où je passais devant tous les jours pour aller à l’école ;)

L’église Saint Nicolas qui a la particularité d’être entourée d’un parc arboré au centre de la très large place du village (150 m de largeur)… Autrefois l’église était entourée d’un cimetière et était fortifiée avec fossés et retranchements. On peux encore deviner le tracé. Le village se limitait alors aux maisons autour de la place.

Image hébergée par servimg.com

L’église date de 1550 – XVIIIème siècle. Le clocher, reconstruit en 1780, était surmonté d’un dôme, détruit par la foudre en 1809. Il ne sera jamais reconstruit et la galerie en pierre le remplace depuis 1811.

Image hébergée par servimg.com

L’église où j’ai fait ma communion

Image hébergée par servimg.com

L’Autel de Marie (XVIIIème siècle), un des trois autels de l’église provenant de l’Abbaye de Maroilles.

Image hébergée par servimg.com

Monument aux Morts dans l’église

Image hébergée par servimg.com

Grotte de Lourdes

Image hébergée par servimg.com

Vitrail de 1899

Image hébergée par servimg.com

Le calvaire à l’arrière de l’église Saint Nicolas

Image hébergée par servimg.com

Les maisons autour de la place du village, ne manque que le kiosque à danser… Il ressemblait à celui de Petit-Fayt

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le monument de la Charte-loi de Prisches, élevé pour commémorer son 800ème anniversaire, 1158 – 1958.

Image hébergée par servimg.com

« Ce monument commémore le 800eme anniversaire de la charte très libérale de Prisches, adoptée par de nombreuses communautés rurales de l’Avesnois, du nord de la Thiérache et de la région de Chimay en Belgique.

Il y eut dans nos pays au XIIeme siècle une véritable révolution communale. Partout, les centres ruraux et les villes obtinrent des seigneurs, moyennant quelques redevances, des chartes d’affranchissement. De serfs qu’ils étaient, les habitants devinrent des bourgeois. Les communes obtinrent leur autonomie et furent dirigés désormais par un maire, secondé par des échevins ou jurés. Un code fut établi, réglant à la fois le droit civil et le droit pénal. La charte qui fixa le statut des habitants et les usages, forma l’ébauche d’une « coutume » qui resta appliquée jusqu’en 1789.

Or, la charte de Prisches est l’une des toutes premières. Celle d’Avesnes est de 1200, celle de Trélon de 1162, celle du Favril de 1174, celle de Ramousies de 1193, celle d’Etroeungt de 1248.

Cette charte a servi de modèle pour une trentaine de seigneuries du Hainaut et du Vermandois. Elle fut en avance d’un siècle sur celle de très grandes villes de France. Honneur aux ancêtres prischois d’avoir été ainsi parmi les premiers à revendiquer et à obtenir le bien le plus précieux: la liberté ! » Source : prisches.free.fr

Prisches (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Prisches, - - AVESNOIS, - Kiosques, - Religieux | Pas de Commentaire »

Kiosque Marpent

Posté par tchiotbiloute59 le 22 juin 2017

Kiosque à musique installé sur le rond-point du centre-ville de Marpent. Deuxième kiosque de la commune (un kiosque date de 1926), il a été installé en 2014 et provient d’un brocanteur. Il rend hommage à l’harmonie communale.

Image hébergée par servimg.com

Marpent (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Marpent, - - AVESNOIS, - Kiosques, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

12345...9
 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne