Serie sur Les Capenoules !!!

Posté par tchiotbiloute59 le 9 septembre 2007

Petite serie avec les paroles de mes chansons préférées des Capenoules, groupe du Nord aux chansons paillardes et très drôle qui refléte bien l’ambiance chaleureuse du Nord. Petite biographie du groupe à travers celle de son chanteur principale : Raoul de Godewarsvelde.

Son père était photographe installé dans un quartier bien connu des Lillois depuis 1919, près de la Mairie de Lille, « le quartier Saint-Sauveur ». Le grand Raoul, est né à Lille en 1928, son identité exacte est Francis, Albert, Victor Delbarre .Il nous a quitté le 14 avril 1977. C’était un bon vivant. Le nom de scène de Raoul, « Godewarsvelde » c’est en réalité le nom d’un petit village nordiste des flandres. Raoul de Godewarsvelde c’est l’éternel figure du folklore du nord, après avoir été lui même photographe très connu sur Lille, Raoul fonde en 1966, le groupe « Les Capenoules » qui correspond en français à « petites canaille » ou « petits voyoux », avec une bande de copains. Voix gouailleuse, à l’accent ch’ti, Raoul est un grand type de 1 mètre 92, pesant aux alentour de 120 kg; il est impressionnant. Amoureux de la mer, il portait sa légendaire casquette de marin. Beaucoup de gens de boulogne sur mer, d’Audreselles (62) peuvent tres bien connaitre son oeuvre puisqu’il a habité un moment au Cap Gris Nez. Les Capenoules vont sortir leur premier disque 45 tours en 1966. En 1967, c’est Maurice Biraud sur Europe 1, qui fera entendre le premier les chansons des Capenoules. Fin 1967, les Capenoules sortiront un disque 33 tours, avec le titre « les chansons de ma nourrice », pour qui connait le patois ch’ti, ce disque est à mourir de rire, chansons paillardes, grivoises. « En rencontrant Toinette… domino , minette, domino, mino ». Peu de gens le savent, mais son grand succès « Quand la mer monte » a été composé par Jean-Claude Darnal, chanson vendue à plus de 150000 exemplaires.

source : Wikipédia

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Jean Lariguette (Les Capenoules)

Posté par tchiotbiloute59 le 9 septembre 2007

Jean Lariguette, i’a marié s’file, Zim Boum, Tralalala
Avec un gros marchand d’aiguiles, Zim Boum, Tralalala
A ses aiguiles y’avot pas d’tro, Jean Lariguette
Cha n’est fait rien quind in a des sous, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Jean Lariguette, i’a marié s’file, Zim Boum, Tralalala
Avec un gros marchand d’aiguiles, Zim Boum, Tralalala
Il a marié un gros chameau, Jean Lariguette
Avant l’égliche y’avot bu d’tro, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Au momint d’aller à l’égliche, Zim Boum, Tralalala
S’femme all’avot perdu s’quemiche, Zim Boum, Tralalala
Et s’n’homme i’avot point d’capieau, Jean Lariguette
Ch’est pas parce qu’is z’avottent bu tro, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Et au momint d’pagit l’autel, Zim Boum, Tralalala
Jean Lariguette qué dins l’dintelle, Zim Boum, Tralalala
Euss’tiête in bas,ses gambes in haut , Jean Lariguette
In a  tertous vu sin pus-bieau, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Et au momint d’boire eul’café, Zim Boum, Tralalala
Su’l’tape y’avot point d’chucrier, Zim Boum, Tralalala
I’étot rimplacer par l’pisse-pot, Jean Lariguette
Is ont dû tous boire dins l’pisse-pot, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Au momint d’aller déjeuner, Zim Boum, Tralalala
Su’l’tape y’avot un quien crevé, Zim Boum, Tralalala
I’étot copé in mille morceaux, Jean Lariguette
In a tertous rit d’sin pus-bieau, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Quind in s’est tous rassit à l’tape, Zim Boum, Tralalala
L’époux i courrot sur eul’nappe, Zim Boum, Tralalala
Et les puchelles faisottent des sauts, Jean Lariguette
In avot tous queqchose eud’quaud, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Y’avot eune bielle tart’à rogins, Zim Boum, Tralalala
Elle était toute rimplie d’cache brun, Zim Boum, Tralalala
Et i’n’avot tell’mint des gros, Jean Lariguette
Qu’in croyot du manger d’porchiots, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Et au momint d’aller s’coucher, Zim Boum, Tralalala
Jeanne Lariguette alle dot piché, Zim Boum, Tralalala
Elle a piché plein à ses hauts, Jean Lariguette
Et pis incore cha s’qu’in’n'suppos’, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Elle avot point fini d’picher, Zim Boum, Tralalala
Qu’alle attrape l’invie d’quier, Zim Boum, Tralalala
Elle a quié plein à ses hauts, Jean Lariguette
Elle a quié plein un tonnieau, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Et s’n’homme « ramanne plus un odette », Zim Boum, Tralalala
I passe sin tchiul par eul’ferniêtre, Zim Boum, Tralalala
I’quiait su’l’tiête d’un Marêchaux, Jean Lariguette
Eune bielle grosse crotte sur sin capieau, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Eul’Marêchaux tout étourdi, Zim Boum, Tralalala
I dijot “Qu’éque’j’attrape ichi“, Zim Boum, Tralalala
« Euch’machin là vient bin d’un haut »,
Jean Lariguette
« I quet d’eul’merde à’l’plache d’eul’ieau », Jean Lariguette, Jean Lariguot

Eul’Marêchaux tout in colère, Zim Boum, Tralalala
I s’in va trouver l’commissaire, Zim Boum, Tralalala
L’comissaire i’a répondu, Jean Lariguette
J’ai point les clefs du trou sin tchiul, Jean Lariguette, Jean Lariguot

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | 1 Commentaire »

L’quiquette en bos (Les Capenoules)

Posté par tchiotbiloute59 le 9 septembre 2007

R’vétiez ichi, arvétiez ch’t'homme, i’avot perdu sin instrumint
S’louloutte l’avot pris pour eune pomme, un bieau soir elle a croqué d’dins
Ch’est un docteur des Capenoules qui’a'r’cousu un bieau bourgeon
I’l'avot pris pour eune niquedoulle, euch’t'homme i’n'a eune comme un tronc

Ch’est eune drôle de quiquette, ch’est pas n’importe quo
Ch’est eune drôle de quiquette, ch’est eune quiquette in bos
Avoir eun belle quiquette, eune belle quiquette in bos
Avoir eun belle quiquette, eune belle quiquette in bos

I n’a qui crottent que ches ménaches euq’cha résistent à tous les timps
Et que cha fait du r’mue ménache, cha faut qu’eul’soleil fait ch’printimps
Et ch’est pour cha les bieaux dimanches quind i sort sin bieau p’tit rameau
Comme in l’prenot pour eune branche, y’avot grindmin p’tits z’ojieaux

Ch’est eune drôle de quiquette, ch’est pas n’importe quo
Ch’est eune drôle de quiquette, ch’est eune quiquette in bos
Avoir eun belle quiquette, eune belle quiquette in bos
Avoir eun belle quiquette, eune belle quiquette in bos

Ch’qui présentot des avantaches, ch’est qui pouvot quinger d’bourgeon
Comme i avot plusieurs ménaches, cha li faisot pas d’mouron
I prenot chelle à l’barreau d’chaise, quind elle voulot rester assise
Quind elle voulot li faire eune baisse, i prend chelle in bos d’réglisse

Ch’est eune drôle de quiquette, ch’est pas n’importe quo
Ch’est eune drôle de quiquette, ch’est eune quiquette in bos
Avoir eun belle quiquette, eune belle quiquette in bos
Avoir eun belle quiquette, eune belle quiquette in bos

Pour cheulle femme qui’étot annamite qui avot perdu vingt kilos (d’gras)
I disot pour elle ch’est bin pratique, d’avoir eune quiquette in bos d’quinquina
Pour cheulle femme qui aime bin l’toubac, comme elle dit pindint ch’t'affaire
Là il li rinconté point d’crac, i donnot chelle in bos d’bruyère

Ch’est eune drôle de quiquette, ch’est pas n’importe quo
Ch’est eune drôle de quiquette, ch’est eune quiquette in bos
Avoir eun belle quiquette, eune belle quiquette in bos
Avoir eun belle quiquette, eune belle quiquette in bos

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Pour plaire à Mélanie (Les Capenoules)

Posté par tchiotbiloute59 le 9 septembre 2007

Pour plaire à Mélanie, j’li f’ros toutes ches folies
J’li chuch’ros bin les bouts d’ses dogts d’pieds
J’li prêt’ros m’quemiche pour elle mouquer sin nez
Ch’est un vrai cannibal, s’n'haleine elle pue l’Maroilles
Quind euj’l'imbrasse in dirot vraimint
Que j’mets m’bouque au cul d’un lapin

Pour plaire à Philomène, j’li f’ros tous cheu’ qu’elle aime
Je l’aid’ros bin à récurer sin nez
J’li prêt’ros mes keuches pour elle faire sin café
Ch’est un rute phénomène qui sint l’Boulette d’Avesnes
Quind elle s’amène in dirot vraiment
Qu’in déplace eune troupe d’éléphants

Pour plaire à Pélagie, j’i'ai fait toutes ches invies
J’i'ai suché eul’bout d’ses orelles
J’i'ai prêt’é min patois pour elle faire euss’vaisselle
J’vous dis qu’ch’est un rute cuir, faut vire ce qu’elle m’fait vire
J’m'in vas souffrir si i faut s’couquer
J’préfère m’couquer avec mes soulers

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Elle s’appelle Françoise (Les Capenoules)

Posté par tchiotbiloute59 le 8 septembre 2007

J’ai rencontré bien des belles dans tous les pays
De Tarascon à Bruxelles, de Nantes à Massy
Mais celle que je préfère à tous ces trésors
D’un amour vraiment sincère, c’est ma p’tite blonde du Nord

Elle s’appelle Françoise, c’est une Lilloise
Elle parle drôlement elle dit « Mi » pour moi
« Li » pour lui, « Ti » pour toi
Son accent m’affole, je vous donne ma parole
Qu’elle fait tout ce qu’elle veut d’moi ma foi, avec son patois

A vouloir parler comme elle, je me dégourdis
Pour Bouteille, j’dis bouteille, pour toujours: « Toudis »
Oh mais ce qui me désespère c’est mon imbarras
Qu’j'ai à prononcer les r; r,r,r  je n’peux pas

Elle s’appelle Françoise, c’est une Lilloise
Elle parle drôlement elle dit « Mi » pour moi
« Li » pour lui, « Ti » pour toi
Son accent m’affole, je vous donne ma parole
Qu’elle fait tout ce qu’elle veut d’moi ma foi, avec son patois

Quand nous passâmes devant l’maire, elle fait « oui », j’fais « ouais »
Neuf mois après j’étos père, ch’étot min portrait
C’est une charmante petite fille, j’l'aime éperdument
Elle est belle, elle est gentille et tout comme euss’maman

Elle s’appelle Françoise, c’est une Lilloise
Elle parle drôlement elle dit « Mi » pour moi
« Li » pour lui, « Ti » pour toi
Son accent m’affole, je vous donne ma parole
Qu’elle fait tout ce qu’elle veut d’moi ma foi, avec son patois

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

La Pourisse (Les Capenoules)

Posté par tchiotbiloute59 le 8 septembre 2007

Y’avot eune grosse louloutte, qui s’appelot Elise
Eune vraie Jeanne trousse à mouques, elle n’avot pas de quemich’
AAAAH!… La Pourisse, vas laver tin cul à drisse
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la

Et qui aimot bien d’rire avec tous les garchons
Elle aimot tell’mint d’rire, qu’sin vinte i’est devenu rond

AAAAH!… La Pourisse, vas laver tin cul à drisse
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la

Elle aimot tell’mint d’rire, qu’sin vinte i’est devenu rond
Et s’mère a dû li dire «  Qui t’a fait cha Lison?  »

AAAAH!… La Pourisse, vas laver tin cul à drisse
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la

Et s’mère a dû li dire «  Qui t’a fait cha Lison?  »
Elise a dû li dire «  Ch’est le garchon du machon  »

AAAAH!… La Pourisse, vas laver tin cul à drisse
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la

Elise a dû li dire «  Ch’est le garchon du machon  »
«  Il a mis dins m’tirelire, un gros bâton tout rond,  »

AAAAH!… La Pourisse, vas laver tin cul à drisse
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la

«  Il a mis dins m’tirelire, un gros bâton tout rond,  »
«  Mi, j’l'avos pas vu venir, mais maman qu’ch’étot bon  »

AAAAH!… La Pourisse, vas laver tin cul à drisse
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la
Car il’est pas propre tire li, car il’est pas propre tire la

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Eul’p’tite boteusse (Les Capenoules)

Posté par tchiotbiloute59 le 8 septembre 2007

Par un bieau soir d’eune humeur fort joyeusse, dins un bal j’m’in vas faire un tour
J’jette mes zis sur eune petite boteusse, i’m prind l’invie eud’li faire la cour
j’li dis polimint «  Mam’zelle, vous êtes boteusse et mi boteux.  »
«  Dins ch’cas là si vous voulez ma belle, in va faire eune mazurka à deux  »
Et ti là, Célina ! Y’a pas d’mal à tout cha !
In quêttant miteusse, j’fais ni eune ni deusse, j’attrape eum’petite boteusse
Et en cœur, faites amis, mi j’fais d’main mi aussi
In étot heureux, d’faire sa vie à deux qu’in ne se croyot pus boteux !

Cha allot comme sur des roullettes, v’là que j’butte au pied d’un bambé
Célina fait la pirlouette, elle m’attrape et me dit «  j’boule avé  »
Les danseux s’éboullent à rire, is’n’ont point ri longuemint pour cha
In avot fait tros, quate culberlires, heureusemint in savot point fait mâ’

Et ti là, Célina ! Y’a pas d’mal à tout cha !
In quêttant miteusse, j’fais ni eune ni deusse, j’attrape eum’petite boteusse
Et en cœur, faites amis, mi j’fais d’main mi aussi
In étot heureux, d’faire sa vie à deux qu’in ne se croyot pus boteux !

Et j’m’hazarde à li faire eune baisse, cha li va et j’li in fais deux
j’li dis «  T’s’ras ma petite maîtresse, in va faire un mariach’ sérieux  »
«  Bin  » qu’é’m dit «  j’suis bin contint, viens me’r’conduire te f’ras plaiji  »
«  Dinsons pus car cha ça nous esquinte, encore chelle-ci et pis ch’est fini  »

Et ti là, Célina ! Y’a pas d’mal à tout cha !
In quêttant miteusse, j’fais ni eune ni deusse, j’attrape eum’petite boteusse
Et en cœur, faites amis, mi j’fais d’main mi aussi
In étot heureux, d’faire sa vie à deux qu’in ne se croyot pus boteux !

Dins l’rue d’Wazemmes, que’l’on ingampe, Célina elle me dit tout bas
«  J’d’meure ichi, à l’trosième décampe. Viens avec mi, in f’ra un bon r’pas  »
Elle vivot comme eune rintière, in a mingé l’bifteck, bu l’vin
V’là qu’é’m dit in soufflant sur l’leurmière : «  Meurs avec mi jusqu’à d’main matin  »

Aussitôt, in y va ! J’li brochot s’n’estomac
In quittant miteusse, j’fais ni eune ni deusse, j’attrape eum’petite boteusse
Et en cœur, faites amis, mi j’fais d’main mi aussi
In étot heureux, d’ête dins’ch’lit à deux pou faire un trosième boteux

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

Sur la route de Sainghin (Les Capenoules)

Posté par tchiotbiloute59 le 8 septembre 2007

Sur la route de Sainghin, tout duch’mint, tout duch’mint
Sur la route de Sainghin, tout duch’mint
J’ai rincontré tros biaux rogins ,tout duch’mint, tout duch’mint
J’ai rincontré tros biaux rogins,  tout duch’mint
I’fallot virent leurs popotins, tout duch’mint, tout duch’mint
I’fallot virent leurs popotins, tout duch’mint

J’ai pris l’plus bielle par la main, tout duch’mint, tout duch’mint
J’ai pris l’plus bielle par la main, tout duch’mint

J’voulos li faire câlin, tout duch’mint, tout duch’mint
J’voulos li faire câlin, tout duch’mint

J’l'ai conduit au moulin de Marchin, tout duch’mint, tout duch’mint
J’l'ai conduit au moulin de Marchin, tout duch’mint

J’l'ai assis sur un sac d’grains, tout duch’mint, tout duch’mint
J’l'ai assis sur un sac d’grains, tout duch’mint

J’i ai cloqué un patin, tout duch’mint, tout duch’mint
J’i ai cloqué un patin, tout duch’mint

J’ai arlevé s’rob’eud’satin, tout duch’mint, tout duch’mint
J’ai arlevé s’rob’eud’satin, tout duch’mint

J’ai r’luqué ses d’sous coquins, tout duch’mint, tout duch’mint
J’ai r’luqué ses d’sous coquins, tout duch’mint

Là, j’ai vu sin noir lapin, tout duch’mint, tout duch’mint.
Là, j’ai vu sin noir lapin, tout duch’mint

Elle arvétiot min gros quiquin, tout duch’mint, tout duch’mint.
Elle arvétiot min gros quiquin, tout duch’mint

Noir lapin et gros quiquin, tout duch’mint, tout doucemin.
Noir lapin et gros quiquin, tout duch’mint

I’ont battillié comme des quiens, tout duch’mint, tout duch’mint

L’vendredi ch’ti qui s’fait du bien, tout duch’mint, tout duch’mint,
Ch’est pour li et pas pour l’voisin, tout duch’mint

Sur la route de Sainghin,mmmmm
Sur la route de Sainghin

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | 1 Commentaire »

Ch’est un bon d’mi (Les Capenoules)

Posté par tchiotbiloute59 le 8 septembre 2007

Quand les ch’ti mis is sortent d’eul grand messe ; quand les ch’ti mis is sortent d’eul grand messe
Savez vous bin ami pour quo qu’is s’pressent ? Savez vous bin ami pour quo qu’is s’pressent ?
Pour boire un d’mi !
Ch’est eune jatte d’bière chérie ! Ch’est eune bonne bière qui nous rind la vie !
Ch’est eune bonne bière qui nous met tous in train !
Ch’est, ch’est, ch’est un bon d’mi ! Ch’est un bon d’mi qui nous rind à la vie !
Cha vaut un bieau rojin, ch’est un bon d’mi qui nous met tous in train

Quand les ch’ti mis is s’in vont à’l’kermesse ; quand les ch’ti mis is s’in vont à’l’kermesse
Savez vous bien ch’qu’ils préfèrent aux bielles fesses ? Savez vous bien ch’qu’ils préfèrent aux bielles fesses ?
Ch’est un bon d’mi !

Ch’est eune jatte d’bière chérie ! Ch’est eune bonne bière qui nous rind la vie !
Ch’est eune bonne bière qui nous met tous in train !
Ch’est, ch’est, ch’est un bon d’mi ! Ch’est un bon d’mi qui nous rind à la vie !
Cha vaut un bieau rojin, ch’est un bon d’mi qui nous met tous in train

Quand un ch’ti mi i ravisse eune pucelle ; quand un ch’ti mi i ravisse eune pucelle !
Savez vous bien ch’qu’i li dit dins s’n’oreile ? Savez vous bien ch’qu’i li dit dins s’n’oreile ?
Vins boire un d’mi !

Ch’est eune jatte d’bière chérie ! Ch’est eune bonne bière qui nous rind la vie !
Ch’est eune bonne bière qui nous met tous in train !
Ch’est, ch’est, ch’est un bon d’mi ! Ch’est un bon d’mi qui nous rind à la vie !
Cha vaut un bieau rojin, ch’est un bon d’mi qui nous met tous in train

Quand un ch’ti mi s’a fait mouquer s’louloutte ; quand un ch’ti mi s’a fait mouquer s’louloutte
Savez vous bin qu’i’n’brait même pas eune goutte ! Savez vous bin qu’i’n’brait même pas eune goutte !
I bot un d’mi !

Ch’est eune jatte d’bière chérie ! Ch’est eune bonne bière qui nous rind la vie !
Ch’est eune bonne bière qui nous met tous in train !
Ch’est, ch’est, ch’est un bon d’mi ! Ch’est un bon d’mi qui nous rind à la vie !
Cha vaut un bieau rojin, ch’est un bon d’mi qui nous met tous in train

Quand les ch’ti mis s’in vont à’l’pichotière ; quand les ch’ti mis s’in vont à’l’pichotière
Savez vous bin pouquo qu’is sont si fiers ? Savez vous bin pouquo qu’is sont si fiers ?
Ch’est d’boire des d’mis !

Ch’est eune jatte d’bière chérie ! Ch’est eune bonne bière qui nous rind la vie !
Ch’est eune bonne bière qui nous met tous in train !
Ch’est, ch’est, ch’est un bon d’mi ! Ch’est un bon d’mi qui nous rind à la vie !
Cha vaut un bieau rojin, ch’est un bon d’mi qui nous met tous in train

Quand les ch’ti mis is cantent des canchons ; quand les ch’ti mis is cantent des canchons
Savez vous bin s’qu’is chuchent pour être cochons ? Savez vous bin s’qu’is chuchent pour être cochons ?
Is boivent des d’mis !

Ch’est eune jatte d’bière chérie ! Ch’est eune bonne bière qui nous rind la vie !
Ch’est eune bonne bière qui nous met tous in train !
Ch’est, ch’est, ch’est un bon d’mi ! Ch’est un bon d’mi qui nous rind à la vie !
Cha vaut un bieau rojin, ch’est un bon d’mi qui nous met tous in train

Quand un ch’ti mi i’est à l’agonie ; quand un ch’ti mi i’est à l’agonie
Savez vous bin che qu’i li rind la vie ? Savez vous bin che qu’i li rind la vie ?
I boit un d’mi !

Ch’est eune jatte d’bière chérie ! Ch’est eune bonne bière qui nous rind la vie !
Ch’est eune bonne bière qui nous met tous in train !
Ch’est, ch’est, ch’est un bon d’mi ! Ch’est un bon d’mi qui nous rind à la vie !
Cha vaut un bieau rojin, ch’est un bon d’mi qui nous met tous in train

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

L’Société des Grosses Biroutes (Les Capenoules)

Posté par tchiotbiloute59 le 8 septembre 2007

In a fondé eune Société, in a fondé eune société, eune société
Où sont admis tous les jeunes gens de 18 à 60 ans, de 18 à 60 ans
Suffit d’avoir eune grosse biroute
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes
À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !

Quind l’Société elle s’ra prospère, quind l’Société elle s’ra prospère, elle s’ra prospère
In aquiét’ra un bieau drapeau avec eune biroute in haut, avec eune biroute in haut
Et in dira quelle bielle biroute
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes

À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !

Quand l’président, i’s’marira ; quand l’président, i’s’marira ; i’s’marira
In ira tous à sin mariach’, avec eune boit’eut’cirach’, avec eune boit’eut’cirach’
Et in’i astiqu’ra s’biroute
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes

À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !

Quind l’président, i mourira ; quind l’président , i mourira, ; i mourira
In ira tous à s’n’interr’mint, avec’eus’biroute dins’s’main, avec’eus’biroute dins’s’main
Et in f’ra braire nos biroutes
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes

À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !

Et quand la geurre elle éclat’ra, et quand la guerre elle éclat’ra, elle éclat’ra
In ira tous à la frontière, avec’eus’biroute in l’air, avec’eus’biroute in l’air
In s’batira à coups d’biroutes
Sur l’air du tra dansez, voltigez les biroutes

À’s’qu’in est heureux, s’qu’in heureux, s’qu’in heureux !
À’s’qu’in est heureux d’avoir eune bielle biroute !
À’s’qu’in est heureux de pouvoir s’in servir !
Avec, avec du poil sous les roses !

Publié dans - - ch'ti, - chtites canchons, - musique, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

1...218219220221222223
 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne