• Bienvenue

    Image hébergée par servimg.com

    Photographe amateur originaire de l'Avesnois, le jardin du Nord, actuellement dans le sud de la France, entre Cévennes et Provence.

    Depuis 2007, j'expose sur ce blog mes deux passions principales, le jardinage et la photographie. Et je partage mon regard sur le Nord, loin des clichés...

    Bonne visite ! ;)

  • Catégories – Menu déroulant

  • Catégories – Nuage de mots-clés

  • Archives

  • Articles récents

  • Nouveaux commentaires

  • COPYRIGHT ©

    Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations

  • Visiteurs

    Il y a 10 visiteurs en ligne
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Article France 3 Nord Pas de Calais

  • Pages FACEBOOK

  • Actualité Twitter

  • Instagram

    Instagram a renvoyé des données invalides.

    Suivez moi sur Instagram

  • Fils RSS

Sebourg – Nord

Posté par Melvin le 15 janvier 2024

Le village de Sebourg, situé près de Valenciennes, à la limite du Valenciennois et de l’Avesnois. Le village a fini 13ème (sur 22) « Village Préféré des Français » en 2014 !

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’église Saint-Martin et Saint-Druon de Sebourg, construite à partir du XIIème siècle et classée MH. Le clocher date de 1697.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Moulin à farine de Sebourg, datant de 1785, situé sur l’Aunelle. Il fabrique toujours de la farine.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La chapelle Sainte Marie Madeleine de Sebourquiaux, hameau de Sebourg. C’est la première église du village, construite au XIVe siècle avec différentes pierres dont certaines gallo-romaines.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’entrée du château de Sebourg (privé).

Image hébergée par servimg.com

La cascade de Sebourquiaux, sur l’Aunelle, vestige de l’ancien moulin seigneurial du XIIème siècle.

Image hébergée par servimg.com

Sur les bords de l’Aunelle.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Sebourg (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Valenciennes, - - HAINAUT, - Religieux | Pas de Commentaire »

Douai – Nord

Posté par Melvin le 9 janvier 2024

Balade dans Douai, ancienne ville bastionnée au bord de la Scarpe, sous-préfecture du département du Nord, possède un beffroi inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Image hébergée par servimg.com

L’Hôtel de Ville et le Beffroi de Douai, construit au XIVème siècle et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il servait de tour de guet. Il est de style gothique. Son carillon rythme la vie de la ville depuis 1391 ! Le Beffroi se visite tous les jours à 15h et 16h30. Vous aurez la possibilité de tester le carillon, entendu dans Bienvenue chez les Ch’tis ! Plus d’infos : https://www.douaisis-tourisme.fr/…/le-beffroi-de-douai…/

Image hébergée par servimg.com

« Du haut de ses 54 mètres, ce beffroi domine la ville et la vallée environnante. Construit dès 1380, le beffroi de Douai est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005, car, comme l’affirment de nombreux Douaisiens, « le beffroi de Douai est le plus beau de tous ! ». Sa sublime flèche, composée du grand lion des Flandres et de 54 soleils dorés, constitue un véritable joyau architectural. » Source : douaisis-tourisme.fr

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Visite du beffroi

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Collégiale Saint-Pierre de Douai (1513 – 1750, la plus longue au nord de Paris avec 112 mètres, classée MH.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« Une première église existe avant le Xe siècle. Elle est érigée en collégiale et est dotée d’un chapitre de Chanoines en 1012 par le Comte de Flandre. Le vieux clocher menaçant ruines doit être abattu et le clocher actuel commencé en 1513 n’est achevé qu’en 1686. Les notables de la paroisse, notamment les magistrats du Parlement de Flandres décident, en 1734, de la reconstruire. L’église est ouverte au culte le 26 juillet 1750. A l’intérieur, sont exposés de nombreux tableaux de l’Ecole Française du XVIIIe siècle. Le magnifique buffet d’orgues provient de l’abbaye d’Anchin, il est l’œuvre du sculpteur Antoine Gilis et renferme un orgue Cavaillé-Coll de 73 jeux. » Source : douaisis-tourisme.fr

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Place d’Armes

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Porte de Valenciennes

« Appelée autrefois porte Vacqueresse (là où l’on fait passer les vaches), elle est reconstruite en grès en 1453 et dénommée alors Notre-Dame. A l’origine, elle ne possède qu’un passage central. En 1880, alors que les remparts existent encore, deux ouvertures latérales sont percées pour permettre le passage de véhicules. C’est par cette porte que Louis XIV fait son entrée à Douai en 1667. » Source : douaisis-tourisme.fr

Image hébergée par servimg.com

Les quais de la Scarpe

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’ancien Parlement Flamand.

« L’ancien Parlement de Flandre créé en 1668 en tant que Conseil souverain et érigé en Parlement en 1686 à Tournai est transféré à Douai en 1714. Il s’installe dans le refuge de l’abbaye de Marchiennes. Ce dernier reconstruit au XVIe siècle comprend de grands greniers au-dessus d’un quai couvert donnant sur la rivière et une façade percée d’arcades. C’est dans cette aile que la Grand’ chambre est aménagée dès 1762. Celle-ci est ornée de peintures allégoriques de Nicolas Brenet représentant la Justice, la Religion, la Prudence, la Force, la Science et la Vérité. Au-dessus de la cheminée, trône un portrait de Louis XIV du même artiste d’après l’œuvre de Rigaud, portraitiste officiel du roi. Aujourd’hui, le bâtiment accueille le Tribunal de Grande Instance et la Cour d’appel du Nord-Pas de Calais. » Source : douaisis-tourisme.fr

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Musée de la Chartreuse de Douai, rassemblant dans ses murs plus de 10 000 œuvres réunies à partir de la Révolution grâce à des dons et des achats successifs. Plus d’infos : https://www.museedelachartreuse.fr/

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« En arrivant au Musée de la Chartreuse de Douai, vous serez tout d’abord saisis par la beauté des façades et de l’aile dominée par la haute tour carrée, édifiée par la famille de Montmorency. De style Renaissance flamande, elles sont un subtil mélange de pierres et de briques. Vous pourrez aussi admirer les fenêtres à meneaux surmontées de frontons. Un petit et un grand cloître, un réfectoire, une salle capitulaire et une chapelle de style classique — achevée en 1722 — ont également vu le jour avec l’arrivée de l’ordre des Chartreux. Endommagé par les bombardements du 11 août 1944, cet incroyable édifice est racheté en 1951 par la ville de Douai, qui y installe les collections de l’ancien musée, intégralement détruit…

Aujourd’hui, le Musée de la Chartreuse accueille les œuvres d’artistes de renom. Peintures de Van Scorel, Bellegambe, Rubens, Véronèse, Ruisdael, Renoir et Pissarro… De quoi concurrencer les plus grands musées ! Et c’est sans parler de la scénographie enchanteresse de la chapelle des Chartreux et ses sculptures de Carpeaux, Rodin et Bra. Les collections comportent également des photos de la Photothèque Augustin Boutique-Grard et un plan relief de la ville de Douai au XVIIIe siècle, témoin de la situation de la cité fortifiée en 1709… » Source : douaisis-tourisme.fr

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Dans les rues de Douai

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Douai (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Douai, - - HAINAUT, - Beffrois, - Châteaux - fortifications, - Musées, - NORD-PAS DE CALAIS, - Religieux, - Unesco | Pas de Commentaire »

Valenciennes – Nord

Posté par Melvin le 8 janvier 2024

Le joueur de flûte de Pan, œuvre de Alphonse Terroir, artiste né à Marly-les-Valenciennes (premier grand prix de Rome de sculpture)

Image hébergée par servimg.com

L’Auberge du Bon Fermier (XVIème siècle). C’est une auberge depuis sa construction et aujourd’hui un des meilleurs restaurants de la ville.

Image hébergée par servimg.com

Square de l’Ordron, à l’arrière de l’Auberge du Bon Fermier.

Image hébergée par servimg.com

Une des sept dernières maisons scaldiennes (XIIIème- XVIème siècles) de France et de Belgique, dans la Rue de Famars.

« La ville de Valenciennes conserve un groupe très original de maisons à pans de bois limité aux grandes villes du bassin de l’Escaut d’où son nom (Scaldienne étant un adjectif correspondant à « Escaut »)

La ville concentre à elle seule trois des sept dernières maisons de ce type subsistant le long de l’Escaut de Cambrai à Anvers ! Construites à partir de 1279, ces maisons accueillent des métiers à tisser le lin et permettent un développement en hauteur par ajout d’étages. En façade, deux niveaux d’encorbellement permettent à la construction de surplomber la rue, de chercher la lumière et de gagner de la place sur l’espace public. » Source : tourismevalenciennes.fr

Image hébergée par servimg.com

L’aiguille-beffroi de la Place d’Armes, haute de 45m, œuvre de l’architecte Jean-Baptiste Métais, érigé au même emplacement que l’ancien beffroi (détruit en 1843 par un ouragan). Sur sa surface sont inscrits des mots proposé par les Valenciennois.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Basilique Notre-Dame-du-Saint-Cordon (1865) dans un style néo-gothique inspiré du XIIIe siècle. Son clocher est le plus haut au nord de la France avec ses 82 mètres !

Chaque année (2ème dimanche de septembre), le tour de Saint Cordon est organisé. C’est une procession millénaire en l’honneur de Notre Dame ayant sauvée la ville de la peste en 1008.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Tour de Dodenne (XIVème siècle), vestige des remparts de Valenciennes. Cette porte d’eau contrôlait l’entrée des eaux de la Rhonelle dans la ville.

Image hébergée par servimg.com

Le Jardin de la Rhonelle, parc à l’anglaise de 5 ha, aménagé en 1904 sur le tracé des anciens remparts. Il a été conçu par l’architecte-paysagiste Henri Martinet.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Valenciennes (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Valenciennes, - - HAINAUT, - Beffrois, - Châteaux - fortifications, - NORD-PAS DE CALAIS, - Religieux | Pas de Commentaire »

Saint-Amand-les-Eaux – Nord

Posté par Melvin le 7 janvier 2024

Saint-Amand-les-Eaux, ville thermale située entre Valenciennes et Lille, dans le Parc Naturel Régional de Scarpe-Escaut (Parc naturel transfrontalier du Hainaut), à l’orée de la Forêt Domaniale de Raismes-Saint-Amand-Wallers.

La ville fait partie des Plus Beaux Détours de France : https://www.plusbeauxdetours.com/tous-les-plus-beaux-detours/detour-par-saint-amand-les-eaux-dans-le-nord/

Image hébergée par servimg.com

L’abbaye de Saint-Amand (Abbaye d’Elnon), ancienne abbaye bénédictine en activité de 639 à 1790. Détruite à la Révolution, il reste l’entrée principale de l’Abbaye (Echevinage) et la tour de l’Abbatiale.

Image hébergée par servimg.com

Les anciens pavillons d’entrée de l’Abbaye, de style baroque. Terminé en 1632, cet ensemble, qui servait à la fois d’entrée de l’abbaye et d’hôtel de ville, comporte, sur l’axe, un portail, anciennement à pont-levis, flanqué de colonnes et terminé par un fronton incurvé. Un clocher ou beffroi carré à deux étages le domine. Un petit bâtiment relie celui-ci de part et d’autre à un pavillon octogonal à un étage, coiffé d’un dôme à pans.

Image hébergée par servimg.com

« Egalement rescapé de la Révolution comme la Tour abbatiale, l’Echevinage qu’on appelle aussi prieuré servait autrefois d’entrée principale de l’abbaye. Il contenait les salles de justice et les prisons. Une mosaïque au niveau des Jardins de la Tour abbatiale nous permet d’imaginer l’ensemble des bâtiments qui constituaient l’imposante abbaye bénédictine du 17ème siècle. L’Echevinage était alors relié à la Tour abbatiale. Un mur d’enceinte entourait l’ensemble de l’abbaye et un bras de la Scarpe était dévié pour une meilleure protection. L’entrée dans l’abbaye s’effectuait par un pont levis qui donnait sur une grande cour où les moines de l’ordre Saint Benoît vendaient les produits de leur travail. » Source : tourisme-porteduhainaut.com

Image hébergée par servimg.com

La sublime tour Abbatiale de Saint-Amand-les-Eaux, avec sa façade baroque richement décorée. Elle a fait l’objet d’une restauration. Des fouilles sur le parvis ont permis de retrouver l’ancien pont du XVIIème siècle, en cours de restauration. Elle abrite un musée et un carillon qui rythme la vie des amandinois. L’abbatiale fut détruite à la Révolution.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« La Tour abbatiale, ancienne entrée de l’église abbatiale, haute de 82 mètres, fut construite de 1626 à 1640 sous l’abbé Nicolas Dubois qui en fit une provocation à l’austérité protestante par son style baroque. Entourée de deux petites tourelles, son architecture est spécifique de la région des Flandres et du nord. La Tour abbatiale éblouit par le travail de sculpture et de ciselage minutieux de sa façade.

En partie haute, à la base des tourelles, on peut admirer notamment la sculpture d’un énorme serpent enroulé. C’est l’un des huit contreforts reptiliens qui entourent le bâtiment. La légende raconte qu’au 6ème siècle le jeune moine Amand, fondateur de la ville, réussit grâce à l’aide de Dieu à terrasser un énorme serpent. Beaucoup de statues ont malheureusement été décapitées à la Révolution.

Et l’ensemble de la façade qui n’est autre qu’une gigantesque sculpture en pierre d’Avesnes-le-Sec (craie blanche, facile à tailler) a été fortement détériorée au fil des ans et des intempéries. Classée monument historique, la Tour abbatiale fait ainsi l’objet d’un important chantier de restauration. Démarré en 2004, le rayonnement de ce chantier dépasse largement les limites régionales. L’horloge est désormais flambant neuve et a retrouvé ses couleurs de l’époque, le bleu, le rouge et l’or vif des aiguilles et du cadran.

A l’intérieur se trouve le Musée de la Tour Abbatiale où sont exposées les collections permanentes de faïences amandinoises, notamment de belles productions locales du 18ème siècle comme les pièces de Desmoutiers et de Fauquez. Tandis qu’au sommet de la Tour, les mélodies des 48 cloches du carillon datant de 1640 résonnent dans la ville de Saint-Amand-les-Eaux grâce aux petits carrés creusés dans la pierre. Cette tradition bien ancrée dans le département du nord trouve son origine au 18ème siècle, époque à laquelle les moines jouaient du carillon pour les cérémonies religieuses. De nos jours, une école de carillonneurs existe à Saint-Amand-les-Eaux. » Source : tourisme-porteduhainaut.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le musée de la Tour Abbatiale (gratuit). Plus d’informations : www.saint-amand-les-eaux.fr/musee-de-la-tour-abbatiale

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« La remarquable Tour abbatiale du XVIIe siècle, monument historique classé dès 1846, récemment restauré, abrite le musée.

Dans la salle du rez-de-chaussée, sous une voûte sculptée en pierre de motifs de rubans enroulés, masques fantastiques et moulures saillantes, d’une rare beauté, sont présentées, tout au long de l’année, les expositions temporaires.

A l’étage, les collections de céramiques offrent un panorama complet de la production amandinoise. Les faïences du XVIIIe mettent en avant des décors originaux et raffinés inspirés de l’Extrême-Orient, des manufactures de Rouen, de Strasbourg, du Nord de la France ou de Tournai. Témoins d’un réel souci « d’art industriel », celles issues des manufactures des XIXe et XXe siècles montrent l’évolution de la technologie.

La salle centrale, sous une voûte en arcs brisés de 22m de haut, accueille des œuvres liées à l’histoire de l’abbaye (deux tableaux du XVIIIe mis en dépôt par le musée des Beaux-Arts de Valenciennes, des portraits d’abbés dont un provenant du musée des Beaux-Arts de Lille, une vierge à l’enfant du XVIe siècle en albâtre de l’école de Conrad Meit).

Des sculptures et peintures religieuses du XVIe au XVIIIe siècle des anciens Pays-Bas du Sud viennent enrichir cette présentation (Walter Pompe, Laurent Delvaux, Abraham van der Schoor, J.P Van Baurscheit). Ce lieu chargé d’histoire et d’œuvres d’art vaut le détour ! » Source : saint-amand-les-eaux.fr

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le théâtre municipal

Image hébergée par servimg.com

L’église Saint-Martin, reconstruite en 1783.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Moulin Blanc de Saint-Amand-les-Eaux

« Beau moulin tour à farine et à huile bâti en 1802 par Vanlooy. Il est le seul survivant des 22 moulins à vent que comptaient la commune et ses alentours.

Il possédait 3 paires de meules qui furent remplacés par des cylindres en 1925. En août 1920, les ailes sont démontées et il fonctionne grâce à un moteur à gaz pauvre. Le moulin cesse de fonctionner en 1952. Il devient propriété de la commune en 1982, la tour est vide et très dégradée.

Le maire décide de le restaurer, les travaux démarrent grâce à un contrat passé avec l’ARAM en 1986. Il est nettoyé, les fissures de la tour sont bouchées, les poutres des 3 étages installées. En 1988, la toiture est entièrement reconstruite par Création Bois à Villeneuve d’Ascq, ainsi que l’arbre moteur et le rouet., elle est installée le 27 avril 1988.

Des meules à huile en granit sont installées au rez-de-chaussée, provenant d’un moulin belge. En 1995, le moulin retrouve ses ailes. Mais aucun mécanisme ne relie les ailes aux meules. » Source : moulins-a-vent.net

Image hébergée par servimg.com

Saint-Amand-les-Eaux (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Saint-Amand-les-Eaux, - - HAINAUT, - Moulins, - NORD-PAS DE CALAIS, - Religieux, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaire »

Terril Sabatier – Raismes

Posté par Melvin le 6 janvier 2024

La Forêt Domaniale de Raismes-Saint-Amand-Wallers (4 600 ha), dans le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Au pied du Terril Sabatier, l’étang des Trois Mortiers, formé par les affaissements miniers…

Image hébergée par servimg.com

Vestige de la Fosse Sabatier, le chevalement du puits n°2, au pied du Terril Sabatier. La fosse Sabatier de la Compagnie des mines d’Anzin a commencé à extraire en 1913 jusqu’en 1980.

Il est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 18 mars 2010 et fait partie des 353 éléments répartis sur 109 sites qui ont été classés le 30 juin 2012 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La Fosse Sabatier comporte 3 terrils faisant parties des 353 éléments répartis sur 109 sites qui ont été classés le 30 juin 2012 au patrimoine mondial de l’Unesco. Ils constituent une partie du site n°8.

Image hébergée par servimg.com

Le Terril n°175, Sabatier Nord est un terril conique haut de 80 mètres entièrement boisé. Il offre un panorama à 360° sur le Valenciennois jusqu’à la Belgique.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Mont Saint Aubert et le Tournaisis (Belgique)

Image hébergée par servimg.com

Le Terril du lavoir Rousseau et la ville de Condé-sur-l’Escaut avec son beffroi

Image hébergée par servimg.com

La Chaine des terrils… vue sur les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle, les plus hauts d’Europe.

Image hébergée par servimg.com

Saint-Amand-les-Eaux et la Forêt Domaniale de Raismes-Saint-Amand-Wallers

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Fossile datant du carbonifère (– 359 à – 299 millions d’années)

Image hébergée par servimg.com

Le Terril n°175A, Sabatier Nord plat

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Raismes (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Raismes, - - HAINAUT, - Industrielle, - NORD-PAS DE CALAIS, - Unesco | Pas de Commentaire »

Noël à Valenciennes – Nord

Posté par Melvin le 23 décembre 2023

Bonnes fêtes ! Noël sur la Place d’Armes de Valenciennes.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Devant la magnifique façade restaurée de l’Hôtel de Ville (façade renaissance flamande du XVIème siècle).

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’aiguille-beffroi de la Place d’Armes, haute de 45m, œuvre de l’architecte Jean-Baptiste Métais, érigé au même emplacement que l’ancien beffroi (détruit en 1843 par un ouragan). Sur sa surface sont inscrits des mots proposé par les Valenciennois.

Image hébergée par servimg.com

Valenciennes (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Valenciennes, - - HAINAUT, - NORD-PAS DE CALAIS | Pas de Commentaire »

12345...14
 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne