• Bienvenue

    Image hébergée par servimg.com

    Photographe amateur originaire de l'Avesnois, le jardin du Nord, actuellement dans le sud de la France, entre Cévennes et Provence.

    Depuis 2007, j'expose sur ce blog mes deux passions principales, le jardinage et la photographie. Et je partage mon regard sur le Nord, loin des clichés...

    Bonne visite ! ;)

  • Catégories – Menu déroulant

  • Catégories – Nuage de mots-clés

  • Archives

  • Articles récents

  • Nouveaux commentaires

Echauguette – Les-Rues-des-Vignes

Posté par Melvin le 20 septembre 2020

Perdue au bord d’une petite route de la vallée du Haut Escaut, cette échauguette médiévale marquait les limites de l’Abbaye de Vaucelles. Le mur de clôture a disparu, reste cette tourelle. Acquise par le Département du Nord, des fouilles archéologiques ont été réalisées avant de la restaurer cet automne.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Vue sur le village de Les-Rues-des-Vignes

Image hébergée par servimg.com

Les-Rues-des-Vignes (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Cambrai, - - HAINAUT, - Châteaux - fortifications | Pas de Commentaire »

Esnes – Nord

Posté par Melvin le 17 septembre 2020

Cadichon, la mascotte de ce joli village du Cambrésis, entre Cambrai et Caudry.

Image hébergée par servimg.com

L’église Saint Pierre, datant du XVe siècle, surplombant le château.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Sur le parvis de l’église

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le château d’Esnes, château-fort du XVe siècle reconstruit au XVIIIe siècle, classé MH depuis 1971. Il possède deux tours rondes médiévales encadrant le porche, une grosse tour, un pigeonnier, le cachot, une très belle façade intérieure du XVIIe siècle. Il se visite le dernier dimanche de chaque mois d’Avril à Octobre, faudra que j’y retourne !

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le syndicat d’Initiative était fermé ce jour là… ^^

Image hébergée par servimg.com

Localisation

Esnes (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - HAINAUT, - Châteaux - fortifications, - NORD-PAS DE CALAIS, - Religieux | Pas de Commentaire »

Abbaye de Vaucelles – Nord

Posté par Melvin le 16 septembre 2020

L’Abbaye de Vaucelles… une petite merveille à quelques kilomètres de Cambrai, propriété du Département du Nord depuis 2017.
Fondée en 1131 par Saint Bernard, elle était de l’ordre cistercien. Elle possédait la plus grande église abbatiale cistercienne d’Europe, plus grande que les cathédrales… détruite à la Révolution.

Image hébergée par servimg.com

« L’abbaye de Vaucelles, telle qu’elle se présente à vous aujourd’hui, reste une construction hors norme tant par ses dimensions que par la qualité de sa restauration et son rayonnement culturel. L’abbaye de Vaucelles fut construite en 1132, et s’étendait sur plus de 2500 Ha. Aujourd’hui ne subsiste que deux bâtiments principaux : L’aile des Moines, et le Palais de l’Abbé. D’une longueur de 80 mètres et 18.50 mètres de large, l’aile des moines comporte 5 salles différentes : la salle des moines, l’oratoire, la salle capitulaire, le passage sacré et la chapelle. « Une abbaye cistercienne, c’est avant tout la maison de la prière et l’asile des vertus; mais c’est aussi le refuge de l’indigence; c’est un foyer moral dont l’influence se fait sentir, c’est un centre de prospérité matérielle par l’amélioration du sol, par la leçon féconde du travail et par l’exemple des meilleurs procédés de culture. En effet, l’ordre de Cîteaux est essentiellement agricole, toute son histoire le constate; il choisit de préférence comme lieu d’établissement les contrées les plus ingrates, les vallées les plus désertes, et les plus incultes ». Monseigneur Hautecoeur. » Source : http\://abbayedevaucelles.com/

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Palais de l’Abbé, dont seule la moitié a été construite, possédait une bibliothèque qui aurait contenu 40 000 ouvrages. En ruine, le bâtiment a été restauré.

Image hébergée par servimg.com

Le plan de l’Abbaye de Vaucelles, dont il manque aujourd’hui les cloîtres et l’église abbatiale.

Image hébergée par servimg.com

La maquette

Image hébergée par servimg.com

L’entrée

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La salle des moines.

Image hébergée par servimg.com

« C’est dans cette vaste salle aux dimensions impressionnantes que travaillaient les moines copistes. En effet, c’est dans cette pièce, dont l’aspect sévère convient à la vie cistercienne, que se rassemblait la communauté pour l’écriture des livres manuscrits quand la prière et les travaux des champs lui en donnaient loisir. Il faut imaginer les moines attablés à leur pupitre pour réaliser les enluminures. Juste à côté de cette salle, une petite pièce appelée le Chauffoir permettait de se réchauffer les mains et surtout d’éviter que les encres ne gèlent. Cette salle est divisée par deux épines de cinq colonnes formant dix-huit voûtes. La croisée d’ogives se manifeste aux voûtes, faisant de cette salle un vestige prestigieux et très représentatif du premier art Gothique. Après la Révolution, cette salle fut utilisée pour l’installation de métiers à tissés. »

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Les magnifiques vitraux de Gérard Lardeur, réalisés entre 1975 et 1989.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

En dessous de la salle des moines se trouve la crypte, qui servait de réserve pour les vivres.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’oratoire ou l’auditorium

Image hébergée par servimg.com

« Salle aux dimensions plus petites, dont les colonnes et les chapiteaux enclavés gardent toute leur élégance. Au début 1975, cette salle fut transformée en chapelle. Aux murs, sont dressés deux magnifiques pierres tombales, l’une du XIVe siècle, l’autre du XVIIIème siècle…
Dans cette pièce, le père responsable des travaux, le cellérier, réunissait chaque matin les responsables des chantiers pour leur communiquer les consignes de travail de la journée. C’était le seul endroit où, pour les nécessités de la vie commune, pouvaient s’établir des conversations utilitaires entre les moines et le Prieur. Partout ailleurs devait régner le silence absolu. L’organisation de la journée est régie avec une grande précision par le chapitre 48 de la règle de Saint-Benoît. Le caractère primitif de la construction a été sensiblement modifiés vers 1550. Le long des murs ont été replacés en vis-à-vis les deux seules dalles tumulaires intactes d’abbé de Vaucelles. Les stalles proviennent de l’abbaye cistercienne de Loos (aujourd’hui centre de détention), du monastère des Bernardines d’Esquermes qui en avaient hérité après la Révolution. »

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La salle Capitulaire

Image hébergée par servimg.com

« Cette salle capitulaire dite du chapitre est le joyau de l’Abbaye. Elle est la plus grande salle capitulaire cistercienne d’Europe. Sa construction fut achevée en 1175. C’est ici qu’avait lieu l’élection du père Abbé à l’unanimité, les proclamations, les pénitences publiques pour demander pardon de ses péchés mais surtout, chaque jour le père Abbé y réunissait ses frères deux fois par jour pour entendre la lecture de la Règle de Saint-Benoît et l’exhortation du Père Abbé qui présidait à la vie des moines. Les trois baies méridionales ouvraient autrefois sur le grand cloître. La salle capitulaire a les mêmes caractéristiques architecturales que la salle des moines, avec, en plus, un soupçon de grâce. Elle se divise en trois nefs de trois travées soit neuf voûtes nervées qui reposent sur les quatre colonnes centrales. Les quatre chapiteaux centraux sont très élégants grâce à un motif décoratif constitué de larges et épaisses feuilles d’arum. Sous cette salle ont été inhumés, en majeure partie, les abbés qui ont présidé aux destinées de l’abbaye, destinées heureuses ou malheureuses, suivant les époques. »

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La chapelle

Image hébergée par servimg.com

« La chapelle ou la salle du poids de l’horloge, était affectée aux cloches de l’église de Vaucelles. Elle a été dédiée à la Vierge Marie. Transformée en chapelle des visiteurs, elle permet de se recueillir en toute tranquillité. »

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

A l’emplacement de l’ancien cloître

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Ange situé à l’emplacement du chœur de l’église abbatiale, regardant vers la nef que l’on imagine grâce aux colonnes.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Il faut s’imaginer ici la plus grande église abbatiale cistercienne d’Europe, plus vaste qu’une cathédrale… les colonnes symbolisent l’emplacement de la nef.

Image hébergée par servimg.com

Les jardins de l’Abbaye, créés en 2005.

Image hébergée par servimg.com

« Membre des parcs et jardins du Nord de la France, l’abbaye s’entoure depuis 2005 de jardins d’inspiration médiévale. En entrant par l’allée principale, on découvre les massifs d’hortensias, puis le visiteur pourra se promener à la sortie du bâtiment claustral dans le choeur de l’église entourée de buis topiaire, pour terminer par la visite des jardins de l’abbaye.

Le jardin est découpé en différentes parties fleuries tout au long de l’année et il est entièrement bio, les pesticides y sont bannis.

Le Potager composé de diffférentes parcelles : tomates, poireaux, salades, courgettes… et des vignes

Le Verger: les poires, les pommes, les abricotiers, les cerisiers- le Carré des fruits rouges: les fraises, les framboises, les groseilles…

La Roseraie: composée de carrés et de triangles bordés de buis avec différentes variétés de rose grimpante, rose ancienne, rose arbustive…).

Le jardin de la bible: Il est consacré aux plantes médicinales, et celles citées dans la Bible.

La Bouqueterie: trois carrés de vivaces (ancolie, digitale, fuschia, géranium vivace, heuchera…)- Le carré des plantes annuelles (cosmos, amarante, glaïeuls, verveines, surfinias..) – Le carré des bulbes à fleurs (iris, tulipes..) Puis, du belvédère en longeant le mur d’enceinte il pourra admirer le site dans son ensemble, tout en apercevant la vallée du Haut Escaut. »

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Pour en savoir plus

Image de prévisualisation YouTube

Localisation

Les Rues-des-Vignes (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - HAINAUT, - NORD-PAS DE CALAIS, - Parcs et jardins, - Religieux | Pas de Commentaire »

ENS Carrière des Peupliers – Nord

Posté par Melvin le 3 septembre 2020

L’Espace Naturel Sensible de la Carrière des Peupliers, dans le Valenciennois/Denaisis, ancienne carrière de craie et de marne pour la production de chaux dans les hauts fourneaux d’Usinor Denain… aujourd’hui c’est un site naturel géré par le Département du Nord avec une forte biodiversité faunistique et floristique. Un troupeau de moutons permet le maintien des milieux ouverts. A proximité, à 700 mètres au nord, un autre Espace Naturel Sensible est à découvrir : la Carrière des Plombs.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le Cavalier d’Azincourt, ancienne voie ferrée, aujourd’hui le GR de Pays Bassin Minier Nord-Pas de Calais

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Localisation

Abscon (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - HAINAUT, - NORD-PAS DE CALAIS, 4. NATURE | Pas de Commentaire »

ENS Terril Audiffret-Pasquier – Nord

Posté par Melvin le 1 septembre 2020

Situé sur la Chaîne des Terrils, l’Espace Naturel Sensible du Terril Audiffret-Pasquier, propriété du département du Nord, est un site inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Le terril est haut de 65 m et abrite une riche faune et flore. La mine, exploitée à partir de 1884 cessera son activité en 1956. Colonisé par la nature, cette ancienne friche minière de 17 ha, accueille plus de 300 espèces végétales, une trentaine d’espèces de papillons, de sauterelles, de criquets et des lézards des murailles.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Vue sur le Terril Renard de Denain

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Localisation

Escaudain (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - HAINAUT, - Industrielle, - NORD-PAS DE CALAIS, - Unesco, 4. NATURE | Pas de Commentaire »

Exposition « Devenir Matisse » – Le Cateau-Cambrésis

Posté par Melvin le 12 janvier 2020

À l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance du peintre au Cateau-Cambrésis, une exposition exceptionnelle est à découvrir au Musée Matisse du Cateau-Cambrésis : Devenir Matisse, « ce que les Maîtres ont de meilleur… », du 9 novembre 2019 au 9 février 2020 !

Des artistes exceptionnels seront présentés tels que Rembrandt, De Heem, Goya, Delacroix, Cézanne, Gauguin, Monet, Rodin, Marquet, Picasso…

Des œuvres venant du Louvre, du centre national d’art et de culture Georges Pompidou, du musée d’Orsay, du musée Matisse de Nice, du musée national Picasso-Paris, des musées du Quai Branly, Rodin, de Lille, Bordeaux, Lyon, Reims, Grenoble, Saint Tropez… Mais aussi du MoMa de New-York, de la Tate de Londres, des musées de San Francisco, Philadelphie, Copenhague, Bruxelles, Oslo…

Plus d’informations : https://museematisse.fr/devenir-matisse

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Autoportrait d’Henri Matisse, 1900, Centre Pompidou

Image hébergée par servimg.com

Autoportrait d’Henri Matisse, 1906, Statens Museum for Kunst – Copenhague

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La desserte – Jan Davidz de Heem (1600 – 1684), tableau du Louvre

Image hébergée par servimg.com

Nature morte d’après le tableau de Jan Davidz de Heem – Henri Matisse, tableau du MoMA (New-York)

Image hébergée par servimg.com

Le Pied Bot de José de Riberta, tableau de 1642 du Louvre, et la version d’Henri Matisse

Image hébergée par servimg.com

La Moulade – Henri Matisse (1905)

Image hébergée par servimg.com

Vue de Collioure – Henri Matisse

Image hébergée par servimg.com

Les Jeunes de Francisco de Goya, 1819, Palais des Beaux-Arts de Lille

Image hébergée par servimg.com

Femmes de Tahiti – Paul Gauguin, 1891, Musée d’Orsay

Image hébergée par servimg.com

Femme caressant un perroquet d’Eugène Delacroix, 1827, Musée des Beaux Arts de Lyon

Image hébergée par servimg.com

Autoportrait à la palette de Pablo Picasso, 1906, Philadelphia Museum of Art

Image hébergée par servimg.com

Henri Matisse

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Nature morte à la bouteille de schiedam, Henri Matisse, 1896

Image hébergée par servimg.com

Première nature morte orange, Henri Matisse, 1899

Image hébergée par servimg.com

Les Baigneuses – Max Weber (1906), Apollon dans l’atelier de Matisse – Max Weber (1908) et Etude de l’école de Matisse – Maj Bring (1910)

Image hébergée par servimg.com

Henri Matisse

Image hébergée par servimg.com

Reflets d’oeuvres d’Henri Matisse

Image hébergée par servimg.com

Le Cateau-Cambrésis (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Le Cateau-Cambrésis, - NORD-PAS DE CALAIS, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaire »

12345...11
 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne