• Accueil
  • > Eglises fortifiées de l’Avesnois

Eglises fortifiées de l’Avesnois

Unique bâtiment en dur des villages, hors châteaux, l’église était le dernier refuge des populations lors des invasions. L’Avesnois a de tout temps été une terre frontalière et avant de rejoindre le Royaume de France, l’Avesnois était la cible des pillards français. Historiquement, l’Avesnois fait parti du Hainaut, mais aujourd’hui il se situe dans le territoire de la Grande Thiérache (Aisne, Ardennes, Nord, Belgique), connue pour ses magnifiques églises fortifiées surtout située dans l’Aisne.

- AVESNELLES

Eglise Saint-Denis (XVIème siècle), autrefois entourée d’un cimetière et d’une muraille. Sa tour porche carrée servait de refuge à la population.

« L’église, dédiée à la Vierge, est construite sur l’emplacement d’une fondation plus ancienne, sans doute mérovingienne. Jusqu’à la Révolution, elle fait partie des biens de l’abbaye de Liessies. La partie la plus ancienne est constituée par les murs du clocher et du narthex. L’édifice qui ne comportait qu’une nef a été remanié au XVIe siècle et le choeur rebâti au XVIIIe siècle par les moines de l’abbaye. Les bas-côtés ont été rajoutés au début du XXe siècle. Un mur d’enceinte entourant le cimetière est visible sur la gouache des albums de Croÿ (1597). Associée à l’église et au cimetière a été construite entre 1604 et 1614 une petite forteresse participant au système qui permettait d’enclore les trois éléments. Cet édifice a perdu son rôle défensif après la reconstruction en 1722 des deux façades situées au sud. Il a ensuite été transformé en corps de garde puis en mairie. «  Base Mérimée

Eglises fortifiées de l'Avesnois p5145710

- BEAUDIGNIES

Eglise Saint Etienne, avec son donjon en grès et briques, et sa tourelle ronde à meurtrières.

« L’église fortifiée du village et le château des seigneurs de Beaudignies, implantés dès le Moyen-Age, furent soumis à diverses reconstructions : l’église, en grande partie reconstruite au XIXe siècle, est dotée d’une tour massive dont le soubassement en grès semble plus ancien ; le château, rebâti en 1780, présente un appareillage en brique et pierre et une toiture à pans brisés. » Base Mérimée

p4055011

- CARTIGNIES

Eglise Saint Sauveur datant de 1650 avec sa tour massive à contreforts, aménagée pour la défense.

pa120210

- COUSOLRE

Eglise Saint-Martin (1512), en pierre bleue, de style gothique hennuyer.

p8083910

- DOMPIERRE-SUR-HELPE

Eglise Saint Etton, construite vers 1150 et remaniée en 1604 et au XVIIIème siècle. Saint Etton avait dédiée l’église à Saint Pierre après son voyage à Rome, que l’on disait à l’époque Dom Pierre… « La chapelle du prieuré, construite au XIIIe siècle, a été réunie à l’église, édifiée ou remaniée au XVIe siècle. Le clocher présente des éléments défensifs (archères) qui font pencher pour une datation du XIIIe siècle. Sur la vue des Albums de Croÿ, l’église est constituée de deux sanctuaires séparés par un mur intérieur et surmontés chacun d’un clocher. » Base Mérimée

pb271910

- FERON

Eglise Saint Martin avec son clocher-donjon carré et ses meurtrières. Elle est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1948. « L’église fortifiée, succursale de Glageon, devient paroisse vers 1627. Sa tour est surélevée en 1614 et muni de meurtrières ; le choeur reconstruit en 1784. » Base Mérimée

p3284610

- FLAUMONT-WAUDRECHIES

Eglise Saint-Victor de Flaumont, bâtie en 1545 ; elle était protégée par une massive construction carrée, placée en avant, sur une éminence et entourée d’une forte muraille. Ce dernier bâtiment qui constituait une véritable forteresse, a été complètement démoli dans le siècle dernier.

Image hébergée par servimg.com

- FLOYON

Eglise Saint-Martin datant de 1573, avec son clocher flanqué d’une tour à meurtrières. Le village était autrefois un bourg fortifié, à la frontière avec le Royaume de France, le château-fort a été détruit à la Révolution.

p5175810

- FONTAINE-AU-BOIS

Eglise Saint-Rémy (XV, XVIII et XIXèmes siècles). Le clocher-donjon imposant, comporte encore ses meurtrières et ses contreforts. L’église était autrefois entourée d’un cimetière fortifié avec 4 tours à chaque angle, détruit au XIXème siècle. « La proximité de la commune de Landrecies entraîna à plusieurs reprises le siège et la destruction de Fontaine-au-Bois, en particulier en 1736, 1793 et 1794. Cette histoire tourmentée se traduit par la présence d’une église fortifiée élevée au XVe siècle, remaniée au XVIIe siècle et en 1807. La tour rectangulaire de quatre niveaux, en brique sur soubassement de grès, flanquée d’épais contreforts, s’ouvre sur l’extérieur par des meurtrières. A l’origine, comme l’atteste la gouache des albums de Croy à la fin du XVIe siècle, l’église était ceinte d’un cimetière fortifié dont les murs défensifs étaient ponctués de tourelles à toit en poivrière. » Base Mérimée

dscn0010

- FOREST-EN-AVESNOIS

Ancienne tour de l’enceinte de l’église, restaurée en 2012 et l’église Saint Denis, reconstruite après la 1ère GM.

p5111510

- GOMMEGNIES

Eglise Notre Dame de l’Assomption, tourelle du XVIème siècle, en grès et en brique, flanquée contre le choeur.

p6267318

- GRAND-FAYT

Eglise Saint-Pierre-des-Liens, ancienne église fortifiée datant de 1680

14263410

- LOUVIGNIES-QUESNOY

Eglise Saint Éloi, ancienne église fortifiée de 1785 avec sa tour massive. « L’église Saint-Eloi offre une tour massive fortifiée accolée à une nef des XVIIIe et XIXe siècles. » Base Mérimée

p4055210

- POMMEREUIL

Eglise Saint-Michel, du XVIème siècle, réalisée en brique sur un haut soubassement de grès, doté de jambages et de chaînes d’angle en pierre blanche, elle est dotée de deux tourelles de part et d’autre de l’entrée.

pa117010

- PRISCHES

Eglise Saint Nicolas datant de 1550 – XVIIIème siècle. Le clocher, reconstruit en 1780, était surmonté d’un dôme, détruit par la foudre en 1809. Il ne sera jamais reconstruit et la galerie en pierre le remplace depuis 1811. L’église a la particularité d’être entourée d’un parc arboré au centre de la très large place du village (150 m de largeur)… Autrefois l’église était entourée d’un cimetière et était fortifiée avec fossés et retranchements. On peux encore deviner le tracé. Le village se limitait alors aux maisons autour de la place.

p7037416

- MARBAIX

L’église Saint-Martin est datée de 1576. Cependant, la partie inférieure de la tour-porche présente des éléments qui semblent médiévaux. Les bas-côtés ont été ajoutés au XVIIIe siècle, en 1730 si l’on en croit la date inscrite sur le bas-côté nord. L’église est entourée d’un cimetière fortifié composé d’une haute muraille et de tours crénelées. Cette enceinte fut abattue en 1749 et les matériaux remployés pour l’agrandissement de l’église.

p6076410

- NEUVILLE-EN-AVESNOIS

Eglise fortifiée Sainte-Élisabeth-de-Hongrie (1568). « L’église Sainte-Elisabeth, construite en partie vers 1568 à l’emplacement d’une église plus ancienne, présente la particularité d’être fortifiée : nef unique, chevet plat, lambris de couvrement, façade à deux puissants contreforts, deux échauguettes. Comme l’attestent, à la fin du XVIe siècle, les albums de Croy, l’église était vraisemblablement entourée d’un cimetière fortifié. » Base Mérimée

p3167211

- SAINT AUBIN

Eglise Saint-Alban, datant de 1450 – 1500 avec sa tour porche massive, avec des murs de plus d’un mètre d’épaisseur, servant à la défense.

Image hébergée par servimg.com

- SALESCHES

Eglise Saint-Quinibert, construite en 1693. « Le village ne disposant pas d’un château, les habitant édifièrent, afin de se protéger, une église et un cimetière fortifiés. Bien que considérablement remaniés ou détruits, certains éléments fortifiés sont encore en place ou peuvent être reconstitués grâce à la gouache des albums de Croy (vers 1600). » Base Mérimée

p3167112

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Laisser un commentaire

 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne