• Bienvenue

    Image hébergée par servimg.com

    Photographe amateur originaire de l'Avesnois, le jardin du Nord, actuellement dans le sud de la France, entre Cévennes et Provence.

    Depuis 2007, j'expose sur ce blog mes deux passions principales, le jardinage et la photographie. Et je partage mon regard sur le Nord, loin des clichés...

    Bonne visite ! ;)

  • Catégories – Menu déroulant

  • Catégories – Nuage de mots-clés

  • Archives

  • Articles récents

  • Nouveaux commentaires

  • COPYRIGHT ©

    Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations

  • Visiteurs

    Il y a 10 visiteurs en ligne
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Article France 3 Nord Pas de Calais

  • Pages FACEBOOK

  • Actualité Twitter

  • Instagram

    Instagram a renvoyé des données invalides.

    Suivez moi sur Instagram

  • Fils RSS

Bry..

  • Entité paysagère : Plateau hennuyer
  • Commune du Parc Naturel Régional de l’Avesnois
  • Population : 411 hab.
  • Altitude : min : 80 m – max : 116 m
  • A voir : Eglise Saint-Laurent, Château, chapelles, fontaines,…

« En 1997, la prospection archéologique aérienne réalisée sur le territoire de la commune, au lieu-dit chemin des Moulins, atteste d’une occupation ancienne du territoire. Cité comme paroisse en 1186, le village est au XIIe siècle propriété des seigneurs de Roisin (Belgique) qui en concèdent la dîme et différents bans et revenus à l’abbaye de Saint-Nicolas-au-Bois (Aisne). Le village est propriété de la famille de Croy jusqu’en 1484, date à laquelle Charles de Croy, comte de Chimay, cède la terre et le château à Gilles de Ruellin, seigneur d’Eth.
Le château disparu de Bry – peut-être construit au XVIe siècle – est connu grâce aux gouaches des albums de Croy (vers 1600) : il est constitué d’un corps de logis rectangulaire comportant trois niveaux, des pignons à redents, d’une grosse tour à cinq niveaux en brique et pierre couverte d’une toiture à quatre pans d’où émerge un lanternon. Vers 1700, le village devient propriété de la famille Le François. La paroisse, longuement fusionnée à celle d’Eth, devient indépendante en 1876. L’église Saint-Laurent, datée des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, comporte un mobilier important : tabernacle (XVIIe siècle) , buste-reliquaire de saint Fiacre (XVIIIe siècle) , pierres tombales du dernier seigneur de la famille de Ruellin, Gilles IV, décédé en 1651, et de sa fille Anne. » Base Mérimée

Bry.. p7077626

PATRIMOINE

Eglise Saint-Laurent (1759)

p7077628

Château

p7077627

Monument aux Morts

p7077629

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Laisser un commentaire

 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne