Catillon-sur-Sambre

  • Entité paysagère : Basse Thiérache (Cambrésis)
  • Commune du Parc Naturel Régional de l’Avesnois
  • Population : 822 hab.
  • Altitude : min : 133 m – max : 167 m
  • A voir : Église de la Nativité de la Sainte Vierge, chapelles, maison éclusière, jardin du Bois de l’Abbaye, Canal de la Sambre à l’Oise,…

Image hébergée par servimg.com

PATRIMOINE

Église de la Nativité de la Sainte Vierge, reconstruite en 1843 en remplacement de l’ancienne église du XVIIIème siècle puis en 1925 après les destructions de la 1ère GM.
« Détruite par les Allemands en 1918, reconstruite et achevée en 1925, mitraillée à la libération, l’église actuelle est construite sur les plans et les soubassements de l’ancien édifice bâti entre 1841 et 1843. La construction a gardé son aspect antérieur à 1918, hormis quelques modifications mineures apportées au clocher et qui datait pour sa base de 1671 et pour sa partie supérieure des années 1725.
Ce clocher épargné par le vandalisme révolutionnaire qui détruit le corps principal de l’église, est incorporé dans l’édifice du XIXème siècle. En 1839, l’architecte Debaralle explique son projet : « il y a nécessité de reconstruire une église qui soit en rapport avec le beau clocher qui a échappé au vandalisme de 93. Notre but en composant ce projet a été de faire un édifice d’un aspect convenable, distinct et d’une architecture régulière… il fallait que l’église nouvelle rappelât un peu l’ancienne (celle du XVIIIème), qu’elle fût en rapport avec le clocher existant et qu’elle donnât à la commune une importance relative qui puisse faire naître une opinion réelle de sa richesse, qui la relève enfin aux yeux de ses habitants, aussi bien qu’à ceux des étrangers… »  » Source : nd-fraternite.cathocambrai.com

Image hébergée par servimg.com

Catillon-sur-Sambre pc149110

Monument aux morts, en marbre blanc, représentant la peine et l’église de la Nativité de la Sainte Vierge du XIXème siècle

p6236910

Calvaire

p6236912

A l’intérieur, le calvaire du Christ en croix, en bois taillé du XVIIIème siècle, classé MH au titre d’objet.

p6236913

Chapelle St Roch et Notre Dame de Lies datant de 1807.

« Cette chapelle présente une inscription altérée par le temps « cette chapelle fut bâtie par Nicolas… et sa femme en l’honneur de St Roch et de N.D de Lies. 1807 » Jusqu’à la première guerre mondiale, elle accueille les gens ou « la diseuse de neuvaines » qui désirent invoquer les saints de cette chapelle ; ceux-ci doivent alors demander la clef de l’oratoire aux habitants de la maison située en face ; après neuf jours de prières, ils laissent brûler un cierge : si la flamme file ils seront exaucés. Catillon possède 6 oratoires de ce type, tous en pierre bleue de forme carrée, ronde ou octogonale. La plus ancienne de ces chapelles date de 1732. Toutes les autres sont du XIXème siècle. Avec deux autres oratoires du XXème en brique ou en ciment, deux chapelles en brique plus importantes et deux calvaires, son patrimoine religieux est important. » Source : nd-fraternite.cathocambrai.com

Image hébergée par servimg.com

Maison de 1751 dans la rue Fénelon.

« Cette demeure sans conteste la plus remarquable du village, bien datée par les ancres en fer de la façade, est entourée d’une corniche en pierre. Des éléments d’une maison plus ancienne sont incorporés dans sa construction dont une porte, avec entourage en pierre bleue, présentant une pierre millésimée sur le linteau avec le monogramme christique « IHS » c’est-à-dire Iesus Hominum Salvator, la date 1705 et les initiales JH, il s’agit de Jean Huvelle, mayeur du lieu, qui fit construire cette première maison. Celle-ci passe ensuite à son fils, notaire et brasseur, puis dans celle de sa fille Marie Josèphe ? qui épouse Pierre Pamar, mayeur et notaire du bourg de Catillon. Ce dernier a fait construire cette grande maison bourgeoise qui témoigne de sa position dans la communauté villageoise. A son décès en 1764, cette maison est transmise à sa fille aînée qui épouse en 1766, Constant Gressier, dernier propriétaire des lieux avant la Révolution, mais aussi dernier mayeur du village. Le 17 frimaire an III, tous leurs biens sont vendus comme biens d’émigrés. » Source : nd-fraternite.cathocambrai.com

Image hébergée par servimg.com

Ancienne maison éclusière et remorqueur (1938).

p6236910

Coucher de soleil

p5262010

Jardin du Bois de l’Abbaye, de 2800 m² faisant parti de l’association « jardins passions » et situé dans les prairies humides de la Sambre. Un jardin au naturel, ouvert sur le paysage bocager, comptant 250 variétés de rosiers, des annuelles, des vivaces…

p6174413

p6174419

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Laisser un commentaire

 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne