• Bienvenue

    Image hébergée par servimg.com

    Photographe amateur originaire de l'Avesnois, le jardin du Nord, actuellement dans le sud de la France, entre Cévennes et Provence.

    Depuis 2007, j'expose sur ce blog mes deux passions principales, le jardinage et la photographie. Et je partage mon regard sur le Nord, loin des clichés...

    Bonne visite ! ;)

  • Catégories – Menu déroulant

  • Catégories – Nuage de mots-clés

  • Archives

  • Articles récents

  • Nouveaux commentaires

  • COPYRIGHT ©

    Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations

  • Visiteurs

    Il y a 4 visiteurs en ligne
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Article France 3 Nord Pas de Calais

  • Pages FACEBOOK

  • Actualité Twitter

  • Instagram

    Instagram a renvoyé des données invalides.

    Suivez moi sur Instagram

  • Fils RSS

Le Favril

  • Entité paysagère : Thiérache
  • Commune du Parc Naturel Régional de l’Avesnois
  • Population : 494 hab.
  • Altitude : min : 138 m – max : 191 m
  • A voir : Eglise Saint-Nicolas, kiosque à danser, Parc de Loisirs du Waterlin, chapelles,…
  • Village fleuri **

Le Favril p5052610

« Le village actuel du Favril – dont le nom dérive de « forge » – s’implante au XIIe siècle sur son site actuel. A la même époque, une véritable révolution communale intervint dans cette partie du Hainaut. Partout, les centres ruraux et les villes obtiennent des seigneurs, moyennant quelques redevances, des chartes d’affranchissement. De serfs qu’ils étaient, les habitants deviennent des bourgeois. Les communes obtiennent leur autonomie et sont désormais dirigées par un maire, secondé par des échevins ou jurés. Un code est établi, réglant à la fois le droit civil et le droit pénal. La charte, qui fixa le statut des habitants et les usages, forma l’ébauche d’une « coutume » qui resta appliquée jusqu’en 1789. Après celle de Prisches, établie en 1158 et celle de Trélon en 1162, la charte du Favril est l’une des toutes premières puisqu’elle a été accordée en 1174 par Jacques d’Avesnes. L’autel de l’église paroissiale et la dîme appartiennent à l’abbaye de Maroilles. En 1330, Le Favril et Landrecies, qui formaient encore des alleux, sont réunis en un seul fief dépendant du comte de Hainaut par Guy de Châtillon, seigneur d’Avesnes. Le village connaît les mêmes vicissitudes que Landrecies et sert de base arrière lors des sièges de la ville, en 1543, 1637, 1794 et 1918 notamment. » Base Mérimée

PATRIMOINE

Eglise Saint-Nicolas, édifiée en 1672 et le clocher, reconstruit en 1897 sur les plans de l’architecte de Cambrai, Roussel, fait place à un clocher à bulbe.

p4152010

Kiosque à danser rectangulaire à 6 pieds, avec sa belle lyre tricolore.

p5052612

Chapelle le Bon Dieu de Gibelot, construite en 1696. Elle a été rénovée en 2004 avec la réinstallation d’une clôche. L’ancienne avait été fondue par les allemands pendant la première guerre mondiale.

p1089710

Oratoire Notre Dame de Bons Secours, Saint Pierre et Sainte Catherine, datant de 1814. La niche contient une statuette des saints.

p1089711

Oratoire Sainte Anne datant de 1777.

Image hébergée par servimg.com

Chapelle du Gros Chêne, petite chapelle en bois accolée au gros chêne de la Croix Hainaut. Ce lieu délimitait un pouillé (limite d’un terroir ecclésiastique ou fief de seigneur). Un nouveau chêne a été planté pour remplacer l’ancien.

p1089712

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Laisser un commentaire

 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne