• Photo du mois !

  • COPYRIGHT ©

    Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations

  • Image hébergée par servimg.com
  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne




  • Article France 3 Nord Pas de Calais

  • Calendrier

    septembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « août    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • p'tit sondage :)

    Vous venez une fois par ...

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Fils RSS

  • Actualité Twitter

  • Instagram

    • Instagram Image
    • Instagram Image
    • Instagram Image
    • Instagram Image
    • Instagram Image

    Suivez-moi sur Instagram

Solre-le-Château

  • Entité paysagère : Fagne de Solre
  • Commune du Parc Naturel Régional de l’Avesnois
  • Population : 1 817 hab.
  • Altitude : min : 168 m – max : 236 m
  • A voir : Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, hôtel de ville, pierres Martines, kiosque à concert, kiosque à danser, moulin à eau, bunkers, chapelles, étangs, Solre,…

Solre-le-Château pa272410

pc281411

PATRIMOINE

pc281315

L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul est une construction en pierre bleue du XVIème siècle, facilement repérable à son clocher penché. Le 10 mai 1611, un incendie consuma l’ancienne flèche et une partie de l’église. Dans la remise en état de l’édifice, on substitua alors à l’ancien clocher (sans doute gothique) la belle flèche bulbiforme qui penche aujourd’hui la tête vers la place. Loin d’être un élément purement décoratif, le bulbe fut avant tout conçu comme un poste de guet à 360° qui permettait de surveiller plus particulièrement la route de Sars-Poteries, voie ordinaire des invasions françaises…

Le penchant de la flèche peut s’expliquer doublement ; d’une part, par les fortes intempéries qui ont pourri le bois et déstabilisé la charpente ; d’autre part, par un défaut de fabrication au niveau du report des pièces de bois sur les murs périphériques et sur les corbeaux ancrés dans la maçonnerie à un niveau beaucoup plus bas… L’inclinaison du clocher ne remet cependant pas en cause son équilibre.

dscn1911

Toutefois, M. Charles Beaumont, membre de la Société archéologique et historique de l’arrondissement d’Avesnes, pense que le clocher de Solre-le-Château penche vers le sud-ouest par la volonté de son constructeur, Jehan Lecoustre, maître-charpentier de Beaumont (Belgique). Cette inclinaison aurait pour but de donner au clocher une position de défense contre les tempêtes qui viennent presque toujours du sud-ouest, pratiquement jamais du nord et encore moins de l’est. D’autres clochers de la région présentent le même « penchant », mais il est particulièrement net à Solre-le-Château du fait d’une part, des proportions flèche/tour, d’autre part, de la présence de quatre clochetons contigus parfaitement verticaux. Jehan Lecoustre reproduisit la même charpente, quelques années plus tard, pour l’église Saint-Materne de Walcourt (Belgique).

dscn1914

Le clocher possède aussi une légende fort malicieuse… Jadis, les filles de Solre étaient très dévergondées ; souvent, quand il leur arrivait de se marier, des marmots les attendaient à la porte en appelant leur mère. Or, un jour, une vraie pucelle se présenta à l’église pour convoler en justes noces. On affirme que le clocher en fut si surpris qu’il se pencha en avant pour mieux voir la mariée qui passait sous le porche, en robe légitimement blanche. En châtiment de sa curiosité, le Ciel lui aurait infligé un torticolis à perpétuité !

L’église comporte en outre des raretés architecturales telles qu’un porche ouvert sur trois côtés et un double transept qui élargit les bras de la croix et donne de la profondeur à l’édifice.

Image hébergée par servimg.com

pa272513

Choeur de l’église avec vitraux gothiques de 1534, don de Philippe de Lannoy, seigneur de Solre-le-Château.
Les stalles (rangées de sièges) (17ème) sont classées. Ils viennent d’un couvent détruit à la révolution.

Image hébergée par servimg.com

Orgue datant de 1865, classé au titre objet aux Monuments Historiques depuis 1910.

Image hébergée par servimg.com

pc281310v

Monument aux morts et mairie datant de 1574 et possédant à l’époque un beffroi, disparu dans la transformation de la mairie en 1865.

Image hébergée par servimg.com

dscn1910

Kiosque à concert

Image hébergée par servimg.com

« Pierres Martines », monument druidique constitué d’un mégalithe couché sur 2 autres. Le grand menhir aurait été la pièce centrale d’un cercle composé de quatre pierres, mesurant 12 m de circonférence. Le monument est classé MH depuis 1862. A l’arrière, le blockhaus B715 de la ligne Maginot, endroit ou Rommel a percé le front français en 1940.

Le mégalithe est parfaitement aligné avec la Fontaine Saint-Éloi de Floursies, le menhir christianisé de la chapelle Capiaux d’Écuelin, le menhir de la « Pierre de Dessus-Bise » de Sars-Poteries et « La Pierre qui tourne » de Sautin (Belgique) !

La légende raconte que Saint Martin, alors qu’il était soldat des légions de l’Empereur romain Constance, s’y arrêta pour se reposer. Il se serait appuyé sur l’une de ces pierres, qui aurait conservé la marque de son dos. On aperçoit effectivement une sorte de concavité sur toute la longueur de la pierre.
Une autre raconte que la grande pierre aurait été apportée par Saint Martin quand il vint évangéliser la contrée, et c’est du haut de sa plate-forme qu’il prêchait la nouvelle doctrine et exhortait la foule !

Image hébergée par servimg.com

Pompe à eau en pierre bleue de 1854, reconstruite à la suite d’un accident. Elle remplace une fontaine très ancienne où Napoléon, sur la route de Waterloo, aurait fait boire son cheval.

pc281316

Devant l’église, une des plus vieilles maisons de Solre-le-Château… datant du XVIIème siècle

dscn1912

Cascade du Moulin Foulerie, construit au XVIème siècle, sur la Solre. Il produisait de l’étoffe dite Bège, faite à partir de laine pure, dont la tradition remontait du Moyen-Age.

pa272713

Chapelle Notre-Dame-de-Walcourt, datant de 1732. Elle est inscrite aux Monuments historiques depuis 1984.

56440010

Chapelle du Hameau de l’Épine à Solre-le-Château, datant de 1673. La Solre prend sa source derrière. « Elle est dédiée à ND des Sept Douleurs et l’on retrouve sur chaque vitrail de la chapelle chacun des moments de la passion du Christ. On peut découvrir une balustrade de la tribune, dans le style de la Renaissance flamande, réservée aux choristes qui agrémentaient les services religieux et surtout admirer un grand retable de style Louis XIV, avec colonnes torses, volutes, angelots, écussons, visages grimaçants ou personnages à coquille (St Jacques), cornes d’abondance qui caractérisent le style baroque, ainsi qu’un autel, fait de chêne coloré façon marbre… Le retable encadre une jolie Pieta du XVIème siècle. La chapelle fut restaurée en 2002 et présente une architecture typique de la région : soubassements en pierre bleue, renforts d’angles en pierre bleue eux aussi, murs épais et toiture surmontée d’un clocheton avec abat-son, rehaussé d’un coq girouette. » http://ot.solrezis.free.fr/solre.htm

pc281413

Kiosque à danser rectangulaire à 6 pieds du Hameau de l’Épine, datant du début du XXème siècle, à piteux état…

pc281412

Vannes de l’Étang de Groez, vestiges d’un moulin à eau du XVIème siècle. La cascade fait 3m de haut.

dscn1911

Solre

pa036710

Déversoir du Canal de Bourgogne

pa036711

PATRIMOINE NATUREL

Vallée du ruisseau de l’Écrevisse et Bois de Groez

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Bois de Groez

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

pa036712

Étang de Groez, sur le ruisseau de l’Écrevisse.

pa036710

pa036711

Image hébergée par servimg.com

Coucher de soleil au dessus de la vallée de la Solre, à 202 m d’alt

pa272810

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Laisser un commentaire

 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne