• Photo du mois !

  • COPYRIGHT ©

    Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations

  • Image hébergée par servimg.com
  • Visiteurs

    Il y a 4 visiteurs en ligne




  • Article France 3 Nord Pas de Calais

  • Calendrier

    septembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « août    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • p'tit sondage :)

    Vous venez une fois par ...

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Fils RSS

  • Actualité Twitter

  • Instagram

    • Instagram Image
    • Instagram Image
    • Instagram Image
    • Instagram Image
    • Instagram Image

    Suivez-moi sur Instagram

Trélon

  • Entité paysagère : Fagne de Trélon
  • Commune du Parc Naturel Régional de l’Avesnois
  • Population : 2 978 hab.
  • Altitude : min : 170 m – max : 251 m
  • A voir : Église, Château de Mérode, Château de la Huda, Couvent des Carmes, Musée-atelier du verre, kiosque à danser, moulin à eau, maisons de maître, escaliers, Forêt de Trélon, Forêt Domaniale de l’Abbé – ValJoly, Étang du Hayon, Étang de la Folie, chapelles,…
  • Devise : Plus que jamais Terlon

« Une occupation humaine existe à Trélon dès l’époque gallo-romaine. En 1111, l’alleu de Trélon est reconnu comme propriété de l’abbaye de Liessies et Gosserin d’Avesnes le rétrocède alors tout comme d’autres biens qu’il avait spoliés. Au XIIe siècle, Trélon devient propriété des seigneurs d’Avesnes : Nicolas d’Avesnes y élève une place forte. En 1249 le château, situé sur une frontière âprement disputée, entre dans la famille de Chatillon et de Blois. Les chroniques de Molinet évoque le siège mis en 1478 par l’armée bourguignonne du comte de Romont et la reddition de la garnison française. Tenu par les  » impériaux », il est pris, pillé et souvent brûlé lors des opérations menées par les Français : en 1543 par Bonneval, en 1552 par l’armée d’Henri II, en 1554 par le duc de Vendôme. A nouveau pris par armée de Turenne en 1637, il est entièrement ravagé en 1651 par les troupes allemandes du général Rose. La seigneurie de Trélon, fief des seigneurs d’Avesnes, passe par mariage en 1577 à la famille de Merode. En 1625, Philippe IV d’Espagne érige la terre de Trélon en marquisat en faveur du baron Herrmann Philippe de Merode. La ville devient française au traité de Nimègue en 1678. Le château médiéval situé sans doute à l’emplacement de l’actuel château a été remplacé sous l’impulsion de Jean-Philippe de Merode en 1704 par une gentilhommière. Un troisième château est construit vers 1731 et remanié vers 1830 pour Félix de Merode puis par l’architecte valenciennois Parent en 1860 pour Werner de Merode. Trélon connaît un développement industriel, lié aux verreries, filatures et scieries. La Société Industrielle de Fourmies donne un panorama de l’activité industrielle de Trélon en 1923 : une fonderie est répertoriée, ainsi que deux verreries (flaconnage et gobeleterie). La verrerie Parent, spécialisée en flaconnage, est devenue l’écomusée du verre. » Base Mérimée

Trélon p6176515

PATRIMOINE

Château de Mérode, inscrit aux Monuments Historiques depuis 1986. Il est ouvert pour les Journées Européennes du Patrimoine.
Construit par Nicolas d’Avesnes au XIIème siècle, il est assiégé par Jean de Luxembourg, François Ier, Henri II, Turenne et le général Rose. Il est reconstruit après la Révolution dans un style Louis XIII. Il appartient encore aujourd’hui à la Maison princière de Mérode (haute aristocratie belge). La création du Royaume de Belgique se joua en partie dans ce château.

p9210810

p9210710

p9210710

p9210711

Vierge et l’enfant sur la tour de la Chapelle (1859)

p9210712

Dépendance du Château

p9210711

Pierre du XVIème siècle, à l’arrière du Château, provenant du château fort et représentant le mariage de Louis baron de Mérode et de Louise de Blois, dame de Trélon. Le château actuel est toujours habité par la famille de Mérode.

p9210714

Château de la Huda, construit au XIXème siècle. Autrefois préventorium, il accueille aujourd’hui l’association la Maison des Enfants.

dsc_0312

Kiosque à danser de 1885, Hôtel de Ville de 1865 et façades en pierre bleue dont l’ancien presbytère (volets blancs) du début du XIXème siècle.

p6176510

Escalier royal, creusé au XVème siècle à travers les remparts pour relier la ville haute au château. D’après la légende, c’était pour que Louis XI puisse aller prier à l’église. Il ne devient royal qu’au XVIème siècle avec le passage de Charles Quint.

p8264611

p8264610

Hôtel des Verriers, demeure de Maîtres de 1707 faisant partie aujourd’hui du Centre de loisirs du Bol Vert et l’ancienne verrerie Parant (1823), aujourd’hui le Musée-atelier du verre, une des 4 antennes de l’Ecomusée de l’Avesnois. La verrerie témoigne de l’activité verrière du XIXème siècle, avec la fabrication de bouteilles de champagne, puis de flaconnages de luxe, jusqu’à sa fermeture en 1977. Des démonstrations de souffleurs de verre ont lieu tous les jours !

p6176517

Site du Bol Vert, restaurant la Forge et Musée-atelier du verre, ancienne verrerie du XIXème siècle.

Image hébergée par servimg.com

Statue devant le restaurant la Forge, bâtiment datant de 1834.

Image hébergée par servimg.com

Escalier entre le Musée-atelier du verre et l’Hôtel de Ville

p6176516

Rue Guillaume Deltour

p6176513

Chalet

Image hébergée par servimg.com

Chapelle Sainte Hiltrude. Dans les années 760, Hiltrude, très jeune fille d’un seigneur local, voulait se retirer et vivre une vie de moniale. Elle se heurta au refus de son père et elle dut s’enfuir dans la forêt de Trélon. Là, elle vécut près d’une source, toute donnée à la prière. Après plusieurs années, le frère d’Hiltrude vint la rechercher. Elle put alors accomplir son premier désir et entrer dans un monastère. Près de la source, on construisit une chapelle où une messe est encore célébrée chaque année. Il y avait une procession depuis Liessies jusqu’en 1963. La Chapelle Sainte Hiltrude est classée aux Monuments Historiques depuis 1947.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Source, en contrebas de la Chapelle Sainte Hiltrude

Image hébergée par servimg.com

PATRIMOINE NATUREL

Étang du Hayon, d’une superficie de 25 ha

Image hébergée par servimg.com

Étang de la Folie, d’une superficie de 33 hectares. Il alimentait, via un canal, le moulin banal de Trélon à partir du XVIIIème siècle. L’Étang était très fréquenté à la Belle Époque (Hôtel-Restaurant, plage, activités nautiques,…)

p2166510

Forêt Domaniale de l’Abbé – ValJoly

pb013010

Forêt de Trélon

p2166410

p2166414

Aqueduc de la Folie, creusé dans la roche au XVIIIème siècle pour alimenter le moulin banal de Trélon avec les eaux de l’Étang de la Folie.

p2166415

p2166416

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Laisser un commentaire

 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne