• Image du mois

    Image hébergée par servimg.com
  • COPYRIGHT ©

    Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations

  • Image hébergée par servimg.com
  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne




  • Article France 3 Nord Pas de Calais

  • Calendrier

    mai 2019
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • p'tit sondage :)

    Vous venez une fois par ...

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Fils RSS

  • Actualité Twitter

  • Instagram

    Instagram n'a pas renvoyé un code 200.

    Suivez-moi sur Instagram

  • Accueil
  • > Recherche : maison flamande

Résultats de votre recherche

Solre-le-Château

Posté par tchiotbiloute59 le 11 août 2017

  • Entité paysagère : Fagne de Solre
  • Commune du Parc Naturel Régional de l’Avesnois
  • Population : 1 817 hab.
  • Altitude : min : 168 m – max : 236 m
  • A voir : Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, hôtel de ville, pierres Martines, kiosque à concert, kiosque à danser, moulin à eau, bunkers, chapelles, étangs, Solre,…

Solre-le-Château pa272410

pc281411

MONUMENTS HISTORIQUES

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul est une construction en pierre bleue du XVIème siècle, facilement repérable à son clocher penché. Le 10 mai 1611, un incendie consuma l’ancienne flèche et une partie de l’église. Dans la remise en état de l’édifice, on substitua alors à l’ancien clocher (sans doute gothique) la belle flèche bulbiforme qui penche aujourd’hui la tête vers la place. Loin d’être un élément purement décoratif, le bulbe fut avant tout conçu comme un poste de guet à 360° qui permettait de surveiller plus particulièrement la route de Sars-Poteries, voie ordinaire des invasions françaises…

Le penchant de la flèche peut s’expliquer doublement ; d’une part, par les fortes intempéries qui ont pourri le bois et déstabilisé la charpente ; d’autre part, par un défaut de fabrication au niveau du report des pièces de bois sur les murs périphériques et sur les corbeaux ancrés dans la maçonnerie à un niveau beaucoup plus bas… L’inclinaison du clocher ne remet cependant pas en cause son équilibre.

dscn1911

Toutefois, M. Charles Beaumont, membre de la Société archéologique et historique de l’arrondissement d’Avesnes, pense que le clocher de Solre-le-Château penche vers le sud-ouest par la volonté de son constructeur, Jehan Lecoustre, maître-charpentier de Beaumont (Belgique). Cette inclinaison aurait pour but de donner au clocher une position de défense contre les tempêtes qui viennent presque toujours du sud-ouest, pratiquement jamais du nord et encore moins de l’est. D’autres clochers de la région présentent le même « penchant », mais il est particulièrement net à Solre-le-Château du fait d’une part, des proportions flèche/tour, d’autre part, de la présence de quatre clochetons contigus parfaitement verticaux. Jehan Lecoustre reproduisit la même charpente, quelques années plus tard, pour l’église Saint-Materne de Walcourt (Belgique).

dscn1914

Le clocher possède aussi une légende fort malicieuse… Jadis, les filles de Solre étaient très dévergondées ; souvent, quand il leur arrivait de se marier, des marmots les attendaient à la porte en appelant leur mère. Or, un jour, une vraie pucelle se présenta à l’église pour convoler en justes noces. On affirme que le clocher en fut si surpris qu’il se pencha en avant pour mieux voir la mariée qui passait sous le porche, en robe légitimement blanche. En châtiment de sa curiosité, le Ciel lui aurait infligé un torticolis à perpétuité !

L’église comporte en outre des raretés architecturales telles qu’un porche ouvert sur trois côtés et un double transept qui élargit les bras de la croix et donne de la profondeur à l’édifice.

Image hébergée par servimg.com

pa272513

Choeur de l’église avec vitraux gothiques de 1534, don de Philippe de Lannoy, seigneur de Solre-le-Château.
Les stalles (rangées de sièges) (17ème) sont classées. Ils viennent d’un couvent détruit à la révolution.

Image hébergée par servimg.com

Orgue datant de 1865, classé au titre objet aux Monuments Historiques depuis 1910.

Image hébergée par servimg.com

pc281310v

Monument aux morts et l’Hôtel de Ville, classé aux monuments historiques depuis 1931. Il date de 1574 et possédait à l’époque un beffroi, disparu dans la transformation de la mairie en 1865.

Image hébergée par servimg.com

dscn1910

« Pierres Martines », monument druidique constitué d’un mégalithe couché sur 2 autres. Le grand menhir aurait été la pièce centrale d’un cercle composé de quatre pierres, mesurant 12 m de circonférence. Le monument est classé MH depuis 1862. A l’arrière, le blockhaus B715 de la ligne Maginot, endroit ou Rommel a percé le front français en 1940.

Le mégalithe est parfaitement aligné avec la Fontaine Saint-Éloi de Floursies, le menhir christianisé de la chapelle Capiaux d’Écuelin, le menhir de la « Pierre de Dessus-Bise » de Sars-Poteries et « La Pierre qui tourne » de Sautin (Belgique) !

La légende raconte que Saint Martin, alors qu’il était soldat des légions de l’Empereur romain Constance, s’y arrêta pour se reposer. Il se serait appuyé sur l’une de ces pierres, qui aurait conservé la marque de son dos. On aperçoit effectivement une sorte de concavité sur toute la longueur de la pierre.
Une autre raconte que la grande pierre aurait été apportée par Saint Martin quand il vint évangéliser la contrée, et c’est du haut de sa plate-forme qu’il prêchait la nouvelle doctrine et exhortait la foule !

Image hébergée par servimg.com

Chapelle Notre-Dame-de-Walcourt, datant de 1732. Elle est inscrite aux Monuments historiques depuis 1984.

56440010

PATRIMOINE

Kiosque à concert

pc281315

Image hébergée par servimg.com

Pompe à eau en pierre bleue de 1854, reconstruite à la suite d’un accident. Elle remplace une fontaine très ancienne où Napoléon, sur la route de Waterloo, aurait fait boire son cheval.

pc281316

Devant l’église, une des plus vieilles maisons de Solre-le-Château… datant du XVIIème siècle

dscn1912

Cascade du Moulin Foulerie, construit au XVIème siècle, sur la Solre. Il produisait de l’étoffe dite Bège, faite à partir de laine pure, dont la tradition remontait du Moyen-Age.

pa272713

Chapelle du Hameau de l’Épine à Solre-le-Château, datant de 1673. La Solre prend sa source derrière. « Elle est dédiée à ND des Sept Douleurs et l’on retrouve sur chaque vitrail de la chapelle chacun des moments de la passion du Christ. On peut découvrir une balustrade de la tribune, dans le style de la Renaissance flamande, réservée aux choristes qui agrémentaient les services religieux et surtout admirer un grand retable de style Louis XIV, avec colonnes torses, volutes, angelots, écussons, visages grimaçants ou personnages à coquille (St Jacques), cornes d’abondance qui caractérisent le style baroque, ainsi qu’un autel, fait de chêne coloré façon marbre… Le retable encadre une jolie Pieta du XVIème siècle. La chapelle fut restaurée en 2002 et présente une architecture typique de la région : soubassements en pierre bleue, renforts d’angles en pierre bleue eux aussi, murs épais et toiture surmontée d’un clocheton avec abat-son, rehaussé d’un coq girouette. » http://ot.solrezis.free.fr/solre.htm

pc281413

Kiosque à danser rectangulaire à 6 pieds du Hameau de l’Épine, datant du début du XXème siècle, à piteux état…

pc281412

Vannes de l’Étang de Groez, vestiges d’un moulin à eau du XVIème siècle. La cascade fait 3m de haut.

dscn1911

Solre

pa036710

Déversoir du Canal de Bourgogne

pa036711

PATRIMOINE NATUREL

Vallée du ruisseau de l’Écrevisse et Bois de Groez

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Bois de Groez

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

pa036712

Étang de Groez, sur le ruisseau de l’Écrevisse.

pa036710

pa036711

Image hébergée par servimg.com

Coucher de soleil au dessus de la vallée de la Solre, à 202 m d’alt

pa272810

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans | Pas de Commentaires »

Musée de la Faïence et de la Poterie – Ferrière-la-Petite

Posté par tchiotbiloute59 le 5 octobre 2016

Installé dans l’ancienne poterie Lambert, le Musée de la Faïence et de la Poterie de Ferrière la Petite a conservé son monumental four-bouteille à flamme renversée de 30 m3, classé aux monuments historiques (il n’en reste que 2 en France). Les grès bleus décoratifs du XVIIIème siècle, les grès bruns utilitaires et les faïences fines du XIXème siècle y sont exposés. Un atelier de production artisanale perpétue la technique du grès bleu salé, unique dans toute la région, et organise des stages de création. La poterie est ouverte tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 17h sauf le Lundi ( jour de fermeture ) Week-end et jours fériés de 15h à 18h. Plus d’informations : http://poterie.flp.free.fr/index.html

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’intérieur du four, classé aux Monuments Historiques depuis 1984. « Datant des années 1890-1891, ce four bouteille fut construit avec l’usine Lambert, née du regroupement de l’activité potière locale jusqu’alors éclatée en plusieurs ateliers. La technique du grès avait été introduite à Ferrière en 1718 par Gilles Gibon, originaire de Bouffioulx en Belgique. Les grès bleus de Ferrière, à dessins émaillés, consistaient en pots à bière, pots à eau ou assiettes à l’usage des métairies environnantes. Le four bouteille, d’un modèle maintenant très rare, occupe une simple maison en brique, sous un toit de tuiles flamandes ; cerclé de fer, il compte dix alandiers (foyers) qui étaient alimentés au charbon. La cuisson était à flamme renversée. Son diamètre extérieur est de 6, 30 mètres, le diamètre intérieur de 4 mètres, la hauteur de cheminée est de 10 mètres. Des trous de salure, sur la partie supérieure, permettaient d’obtenir le vernissage pendant la cuisson. Il a été arrêté en 1957. »

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La cheminée du four

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Les faïences de Ferrière-la-Petite

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Le jardin du Musée

Image hébergée par servimg.com

Dragon sur la toiture

Image hébergée par servimg.com

Ferrière-la-Petite (Nord – Hauts-de-France)

© COPYRIGHT : Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisations !

Publié dans - - - Ferrière-la-Petite, - - AVESNOIS, - Industrielle, - NORD-PAS DE CALAIS, 3. ARCHITECTURE ET PATRIMOINE | Pas de Commentaires »

Bienvenue chez les Berguois !

Posté par tchiotbiloute59 le 2 septembre 2014

C’est le Beffroi le plus connu depuis « Bienvenue chez les Ch’tis », celui qui a changé l’image de toute une Région !

Le Beffroi de Bergues, construit aux XIV et XVIèmes siècles, a été dynamité en 1944 par les allemands. Il a été reconstruit à l’identique en 1961. Il est classé MH depuis 2004 et à l’UNESCO en 2005 au titre des Beffrois de Belgique et de France.

Image hébergée par servimg.com

La plus ancienne maison de Bergues, construite en 1597, est aujourd’hui un estaminet très réputé, avec le personnel en costume d’époque, dans la pure tradition flamande ! La maison est de style gothique, située le long du canal de l’autre Bruges des Flandres.

Image hébergée par servimg.com

Un des 2 remarquables pignons, de style baroque, du Mont-de-Piété de Bergues, construit en 1630.
Il est classé MH depuis 1907 et il abrite depuis 1945 le musée de la ville, labellisé Musée de France.

Image hébergée par servimg.com

Le géant l’Électeur de Lamartine (1913) pose devant l’Hôtel de Ville, construit entre 1863 et 1870, avec une partie datant de 1665. Le poète Alphonse de Lamartine fût Député de Bergues de 1833 à 1837.

Image hébergée par servimg.com

Les anciens abattoirs de Bergues, construit en 1811, reconstruit en 1910, le long du canal.
C’est devant lui que Dany Boon et Kad Merad ont fait pipi dans le canal, passage obligé aujourd’hui pour le « Ch’ti Tour ».

Image hébergée par servimg.com

Bergues (Nord – France)

Publié dans - - - Bergues, - - FLANDRES, - Beffrois, - NORD-PAS DE CALAIS, - Unesco | Pas de Commentaires »

Nord-Pas de Calais

Posté par tchiotbiloute59 le 24 avril 2011

Les terrils, les corons, le chômage, la misère, la grisaille, la pluie, le charbon … Eh oh !!!! On est au 21ème siècle !!! Le Nord c’est plus ça, il a ressuscité pour devenir une région touristique et dynamique. Après des années de sacrifices pour remonter une France en ruine, et après avoir affrontée la fermeture de ses usines et mines, la région a réussi à remonter la pente et la voici aujourd’hui la 3ème plus riche de France ! Petit à petit le Nord retrouve sa splendeur d’antan, il n’y a qu’à voir la métamorphose de Valenciennes, de Lille et même du bassin minier. C’est facile de s’arrêter sur le paysage minier avec ces montagnes noires, mais elles reverdissent, on y fait du ski, on y cultive de la vigne, il y pousse même naturellement du coton  et autres plantes tropicales ! Le Nord-Pas de Calais offre une grande diversité de paysages, des vastes plaines cultivés aux collines de l’Artois, du bocage Avesnois aux Monts des Flandres, des tourbières et marais du Valenciennois et de l’Audomarois aux splendides paysages de la Côte d’Opale avec ses falaises, dunes, estuaires, la région en étonne toujours plus d’un ! « Quelqu’un qui vient dans le Nord pleure 2 fois ! Quand il arrive et quand il repart » comme le dit si bien notre ambassadeur Dany Boon !

Pour bien commencer cette invitation dans la plus septentrionale des régions de France, une carte de la Région ou l’on distingue au sud le Haut-Pays qui culmine à 271 m dans le Nord et 212 m dans le Pas de Calais et qui va du contrefort des Ardennes pour se jeter dans la Mer du nord au Cap Blanc Nez tandis que le Plat-Pays au nord concentre la majorité de la population et des infrastructures et qui possède quelques buttes comme le Mont Cassel et ses 178 m mais aussi la terre la plus basse de France, -4 m aux Moëres.

Image hébergée par servimg.com

AVESNOIS

Image hébergée par servimg.com

Page consacrée à l’Avesnois : http://tchiotbiloute59.unblog.fr/lavesnois-en-image/

LILLE MÉTROPOLE

Je commence par la Capitale Régionale, Lille, une ville étonnante tant par ses mosaïques architecturales, culturelles et qui est resté simple, humaine et conviviale, à l’image des gens du Nord !

Image hébergée par servimg.com

La Porte de Paris, Arc de Triomphe aux armées de Louis XIV qui conquit la ville et le plus grand beffroi d’Europe, de style Art Déco avec ses 104 m. C’est encore aujourd’hui le plus haut bâtiment civil de France. Il est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Image hébergée par servimg.com

Parvis de la Cathédrale Notre Dame de la Treille

Image hébergée par servimg.com

Palais des Beaux-Arts, 2ème musée de France après le Louvre

Image hébergée par servimg.com

Porte de Paris et Beffroi de la Mairie

Image hébergée par servimg.com

La Place aux Oignons dans le Vieux-Lille
Image hébergée par servimg.com

La Place Rihour derrière la Grand’Place avec ses belles façades et l’ancien palais des Bourguignons qui est aujourd’hui l’Office de Tourisme.

 Image hébergée par servimg.com

La Porte de Roubaix nous raconte qu’autrefois Lille était une ville fortifiée. Quelques remparts sont encore visibles comme la Porte de Gand et de Dunkerque mais aussi la Reine des Citadelles.

Image hébergée par servimg.com

Le 3ème quartier d’affaire de France, EuraLille continu encore de s’agrandir. La gare TGV se trouve en dessous. Tout ceci, on le doit à l’Avesnois Pierre Mauroy, ancien maire de Lille qui a totalement métamorphosé Lille, faisant une belle alliance entre l’ancien et le contemporain !

Image hébergée par servimg.com

Devenu symbole de Lille, les tulipes de Lille 2004, à l’occasion de Lille, Capitale Européenne de la Culture

Image hébergée par servimg.com

Au pied des tours d’EuraLille

 Image hébergée par servimg.com

Parc Jean-Batiste Lebas à quelques pas de la Mairie de Lille

Image hébergée par servimg.com

Le site d’Euratechnologie est l’exemple même de la reconversion de la Région, une ancienne usine de textile à l’abandon réutilisé pour le tertiaire et devant un jardin de filtration écologique des eaux au bord de la Deûle

Image hébergée par servimg.com

Sur la Deûle

Image hébergée par servimg.com

Avec 700 km, les canaux font partie intégrante du paysage régional, que l’on peut découvrir au fil de l’eau et qui permettent de rejoindre le bassin Parisien et toute l’Europe du Nord.

Image hébergée par servimg.com

 

BASSIN MINIER

Vestige de la Fosse Sabatier, le chevalement du puits n°2, au pied du Terril Sabatier. La fosse Sabatier de la Compagnie des mines d’Anzin a commencé à extraire en 1913 jusqu’en 1980.

Il est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 18 mars 2010 et fait partie des 353 éléments répartis sur 109 sites qui ont été classés le 30 juin 2012 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« L’herbe comme un linceul, recouvre nos terrils
Des fosses faut faire son deuil, c’est fini, bien fini
On ne verra plus jamais, les gueules noires remonter
On n’dira plus jamais : « Au trois, y’encore un tué »
Mais beaucoup d’gens comme moi, un jour au paradis
Dirons : « Dans les corons, près des terrils
On était bien, dans’s’noir pays »

À l’ombre des terrils – Edmond Tanière

Image hébergée par servimg.com

Sur les pentes du Terril Sabatier.

Image hébergée par servimg.com

Du vert à perte de vue : Forêt de Raismes-Saint-Amand depuis le terril Sabatier !

Image hébergée par servimg.com

Loin des clichés… Le Valenciennois et ses paysages miniers inscrits à l’Unesco.
Panorama sur le Chevalet de la fosse Sabatier et le Terril de la fosse Bleuze Borne devant Valenciennes.

Image hébergée par servimg.com

Valenciennes… on l’imagine grise, moche, sans intérêts… c’est pourtant une ville qui a gardé un riche patrimoine malgré les guerres ! Elle est surnommée l’Athènes du Nord avec son riche passé culturel et de grands artistes y sont nés (Jean Froissart, le peintre Antoine Watteau, le peintre Jean-Baptiste Pater, le peintre et dessinateur Charles Eisen, le peintre et sculpteur Jean-Baptiste Carpeaux, le paysagiste et aquarelliste Henri Harpignies, Pierre Richard, Michel Duchaussoy, Jean Lefebvre…).

La Place d’Armes avec l’Hôtel de Ville (façade du 16ème siècle, miraculeusement sauvée des bombardements) et l’Aiguille de Jean-Bernard Métais, haute de 45m et qui symbolise l’ancien beffroi et qui est recouvert de 2000 mots récoltés auprès des Valenciennois !

Image hébergée par servimg.com

Valenciennes est un musée à ciel ouvert ! Devant la Maison Espagnole (16ème siècle), maison à pans de bois et encorbellement qui abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme : La Jeune fille à la coquille (1863-1867) de Jean Baptiste Carpeaux, né à Valenciennes en 1827 et dont le plâtre original est au Musée du Petit Palais de Paris.

Image hébergée par servimg.com

La Statue de Notre-Dame du Saint-Cordon est provisoirement dans l’église Saint-Géry en attendant la restauration de la Basilique Notre-Dame du Saint-Cordon.

Selon la légende, la Vierge ou un ange déroula tout autour de la ville un cordon, l’isolant ainsi d’une épidémie de peste et la sauvant de la mort. 1000 ans après, les Valenciennois effectuent encore chaque 2e dimanche de septembre, un pèlerinage long de 14 km tout autour de la cité, en partant de la place du Canada. L’année 2008 a marqué le millénaire de cette tradition.

Image hébergée par servimg.com

ARRAS

Chef lieu du Pas-de-Calais, Arras est réputée pour ses deux magnifiques places baroques qui forment un ensemble architectural unique au monde, son beffroi et sa Citadelle, tous deux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Arras est classée ville d’Art et d’Histoire et c’est la 7ème ville de France en nombre de monuments classés ou inscrits aux monuments historiques (255).

La Place des Héros, l’Hôtel de Ville et son Beffroi classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La grande pureté de la Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Vaast d’Arras (18ème siècle) qui fait partie de l’ensemble architectural de l’Abbaye Saint-Vaast. Cette pureté date de l’après guerre, avec la restauration de l’édifice qui avait beaucoup souffert !

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

LA FLANDRE FRANCAISE

Dirigeons nous vers la Flandre, ce plat pays aux quelques monts, aux beffrois et aux moulins ou toute la générosité du Nord se retrouve dans les estaminets ou se mêle la riche gastronomie régional aux jeux anciens ! La Flandre est reconnu mondialement grâce à l’Unesco pour ses beffrois et ses géants !
Le beffroi de Bailleul est certainement un des plus beaux de la région, il est inscrit à l’Unesco !

Image hébergée par servimg.com

Bergues

C’est le Beffroi le plus connu depuis « Bienvenue chez les Ch’tis », celui qui a changé l’image de toute une Région !

Le Beffroi de Bergues, construit aux XIV et XVIèmes siècles, a été dynamité en 1944 par les allemands. Il a été reconstruit à l’identique en 1961. Il est classé MH depuis 2004 et à l’UNESCO en 2005 au titre des Beffrois de Belgique et de France.

Image hébergée par servimg.com

La plus ancienne maison de Bergues, construite en 1597, est aujourd’hui un estaminet très réputé, avec le personnel en costume d’époque, dans la pure tradition flamande ! La maison est de style gothique, située le long du canal de l’autre Bruges des Flandres.

Image hébergée par servimg.com

Un des 2 remarquables pignons, de style baroque, du Mont-de-Piété de Bergues, construit en 1630.
Il est classé MH depuis 1907 et il abrite depuis 1945 le musée de la ville, labellisé Musée de France.

Image hébergée par servimg.com

Le géant l’Électeur de Lamartine (1913) pose devant l’Hôtel de Ville, construit entre 1863 et 1870, avec une partie datant de 1665. Le poète Alphonse de Lamartine fût Député de Bergues de 1833 à 1837.

Image hébergée par servimg.com

Les anciens abattoirs de Bergues, construit en 1811, reconstruit en 1910, le long du canal.
C’est devant lui que Dany Boon et Kad Merad ont fait pipi dans le canal, passage obligé aujourd’hui pour le « Ch’ti Tour ».

Image hébergée par servimg.com

Littoral flamand

La plage de Bray-Dunes, la plus septentrionale de France, sur le futur Grand Site des Dunes de Flandre !

Image hébergée par servimg.com

Villas de Bray-Dunes.

Image hébergée par servimg.com

Contraste… Le 3ème port de France, Dunkerque, et la plage de Malo-les-Bains.
Le phare du Risban (1842) est le plus haut (63 m) de France de ce type, il est classé MH depuis 2011.

Image hébergée par servimg.com

Les villas de Malo-les-Bains, construites par la bourgeoisie lilloise.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

L’Hôtel de Ville de Dunkerque de style néo-flamand date de 1901 et est l’oeuvre de l’Architecte lillois Louis-Marie Cordonnier (connu pour la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lille (Beffroi de la Grand’Place)). Le Beffroi a été inscrit à l’Unesco en 2005 avec le Beffroi de l’église St-Eloi situé juste à côté.

Image hébergée par servimg.com

Le Feu de Saint-Pol est l’unique phare Art Déco de France, construit en 1938 et inscrit au monuments historiques en 1999. C’est aussi le rendez-vous des « péqueux ».

Image hébergée par servimg.com

Cassel

Le Mont Cassel (176m) est le point culminant de la Flandre Française. De son sommet on peut apercevoir 5 royaumes :  ceux de France, Belgique, Pays-Bas, Angleterre et le Royaume de Dieu !

Image hébergée par servimg.com

C’est un haut lieu (c’est le cas de le dire) de la riche culture flamande !

Image hébergée par servimg.com

Le Général Foch domine la Flandre, c’est ici qu’il arrêta l’armée allemande en 14-18 qui n’arriveront jamais à prendre le Mont. 23 moulins peuplaient autrefois la butte, il en reste un, le Castel Meulen (Moulin du Chateau)

Image hébergée par servimg.com

Cassel, site touristique incontournable du Nord possède encore des traces de ses fortifications médiévales

Image hébergée par servimg.com

du sommet la plaine de Flandre est encore plus belle !

Image hébergée par servimg.com

Terdeghem possède 2 moulins ainsi qu’une architecture en colombage

hebergeur image

hebergeur image

Le Mont Watten, dernier de la cordillère des Flandres avec ses 72 m, tout de même !

hebergeur image

Un des plus beau point de vue du Nord, les Monts de Flandres vu depuis le Mont des Cats (158m). Au sommet se trouve une abbaye trappiste où les moines font un très bon fromage et bientôt la 1ère bière trappiste de France, 8ème au Monde =)

hebergeur image

Dans notre plat pays, on peut y trouver 3 cols dont celui-ci à une altitude de 109 m, il permet de rejoindre le Mont des Cats

hebergeur image

LA COTE D’OPALE

Un coucher de soleil sur cette magnifique Côte d’Opale !

hebergeur image

Grand Site National des 2 Caps et Baie de Wissant

Le site des 2 Caps (Cap-Blanc-Nez et Cap-Gris-Nez) a été reconnu en 2011 Grand Site National !

Le Cap-Gris-Nez fait face au détroit le plus fréquenté du monde, surveillé depuis le phare du Gris-Nez. Le Cap-Gris-Nez fait pensé aux côtes volcaniques d’Islande ! (d’après le livre : Planète France)

Image hébergée par servimg.com

 

La Baie de Wissant et le Cap Gris Nez.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Et de l’autre côté de la Baie de Wissant… le Cap Blanc Nez

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Les falaises du Blanc-Nez font face aux falaises d’Angleterre

Image hébergée par servimg.com

« Les Gens du Nord ont dans les yeux le bleu qu’il manque à leur décor ! » ça vous rapelle rien ? Il est daltonien Enrico ou quoi ? Y’en a marre de ces gens qui racontent n’importe quoi ! ^^

Image hébergée par servimg.com

De Gaulle, le plus grand Ch’ti du XXème, préférait passer ses vacances en famille dans cette villa de Wissant …

Image hébergée par servimg.com

Estuaire de la Canche avec Le Touquet-Paris-Plage

Image hébergée par servimg.com

Le Fort d’Ambleteuse a été construit par Vauban dans l’estuaire de la Slack ou Napoléon protégea sa flotte en vu de l’invasion de l’Angleterre

Image hébergée par servimg.com

Phare de Grand-Fort-Philippe (Gravelines) sur l’embouchure du célèbre fleuve Aa

hebergeur image

Le Marais Audomarois à Clairmarais (Saint-Omer)

Image hébergée par servimg.com

Boulogne-sur-Mer

1er port de pèche français, Boulogne-sur-mer a malheureusement souffert de la dernière guerre …

Image hébergée par servimg.com

Par chance la vieille-ville a été épargnée !

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Nausicaa, le centre national de la mer est le 1er site touristique de la Région et le plus grand aquarium d’Europe

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

« Quind les Inglaises elles débarquent à Boulogne, eul’première chose qu’elles vont vire ches l’colonne
Avec un grand Napoléon in pierre qui monte toudis sin cul à l’Ingleterre » Les Capenoules

La Colonne de la Grande Armée. Sur les traces de César, Napoléon avait amené la Grande Armée à Boulogne en vu de l’invasion de l’Angleterre. Non loin du site, il donnera pour la 1ère fois la Légion d’Honneur, qui à l’époque, avait du sens !

Image hébergée par servimg.com

Dernière mise à jour : 16/09/2014

Publié dans | 10 Commentaires »

Maison flamande à Godewaersvelde

Posté par tchiotbiloute59 le 30 juillet 2008

Village flamand au pied du Mont des Cats surtout connu grace à Raoul de Godewarsvelde.Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Publié dans - - FLANDRES, - NORD-PAS DE CALAIS, 1. PAYSAGES | Pas de Commentaires »

 

l'île du diable |
Mangas |
photos sympas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | photographisme
| balade
| Photos de Bretagne